JOURNEE MONDIALE SANS TABAC…ENTRE EFFET D’ANNONCE ET DEMAGOGIE

Instaurée chaque année depuis 1988 la veille du 1er  » joint » ( Prononcez…du 1er juin ) sous l’égide de l’OMS, la journée mondiale sans tabac aborde chaque année un thème particulier.

Comme chaque année, nous aurons l’occasion de voir, de lire et d’entendre tout le petit monde des anti-tabac se défausser sur le dos du réseau des buralistes ou des industriels du tabac, faute d’avoir réussi  la quelconque méthode préventive ou même répressive pour faire diminuer la consommation du tabac….Les ventes quant à elles ont bien baissées de près de 50% en 20 ans…Mais où est donc passée la différence ?

A défaut de s’attaquer au vrai problème, pour l’édition 2012, le slogan est:  » L’interférence de l’industrie du tabac »…

Après les  » Le tabac tue, ne vous faites pas abuser »,  » Espaces sans tabac »,  » Tabac et pauvreté, un cercle vicieux » ou  » Laisser le paquet derrière vous », les slogans semblent, au fil des ans, tournoyer en rond faute d’initiatives claires et de directives efficaces.

Pour revenir à la campagne 2012, il est paradoxal de vouloir s’attaquer à l’industrie du tabac en s’associant, à cette occasion, au lobby pharmaceutique, si peu enclin depuis quelques années à des scandales en matière de santé publique.

Ne peut-on agir efficacement sans devoir systématiquement passer par des conflits d’intérêts notoires ?

A quoi servent les millions d’€uros de subventions allouées aux multiples associations anti-tabac dont le but premier est de faire de la prévention ?

Les dernières campagnes multimédia datent de quelques années et ont été en grande partie financées par certains laboratoires pharmaceutiques spécialisés dans les substituts nicotiniques…Que font-ils du reste des subventions reçues ?

Hormis la participation à des séminaires ou congrès de bienfaisance, il semble évident que le seul poste ayant explosé est celui des frais de justice…à force de procès médiatiques sur l’application de lois difficilement applicables au quotidien…..

On peut donc s’attendre à avoir, dans quelques années, une journée mondiale sous le slogan:  » Contre le tabac, prenez un avocat !  »

La répression ne marche pas, tout le monde s’accorde à le dire…Preuve en est la recrudescence des marchés parallèles..

Alors qu’en est-il réellement de la prévention ?

La prévention serait-elle un domaine réservé aux associations anti-tabac dont l’inefficacité a fait ses preuves depuis bien longtemps.

Est-ce utopique de penser que toute la filière du tabac ne pourrait s’associer à des mesures préventives ?

Le réseau des buralistes, comme les industriels du tabac, y sont favorables…

Comme le fameux slogan d’une banque fort connue, le bon sens n’est-il pas près de chez nous ??

Le réseau des buralistes n’est-il pas le mieux à même, de par la connaissance de leurs clients, d’oeuvrer efficacement dans ce sens ?

Ne serions nous pas les mieux lotis pour conseiller nos clients dans leur souhait de réduire voire de stopper leur consommation de tabac ? Tout simplement parce que nous les côtoyons au quotidien…

Pourquoi, seuls les pharmaciens peuvent commercialiser les produits de substituts nicotiniques ?

Un buraliste aurait tout intérêt à privilégier la vente de substituts rémunérés de 25 à 40 % plutôt qu’un paquet de cigarettes commissionné à 6,5%.

C’est vrai que les buralistes ne sont pas des professionnels de la santé….

Pourtant, ces substituts à base de nicotine sont vendus sans ordonnance ( sauf le premier mois de traitement qui peut être remboursé par la Sécu ) comme de vulgaire chewing-gum pouvant faire blanchir les dents ou comme de la poudre de perlimpinpin….

Les vitrines et linéaires des pharmacies ressemblent plus à des magasins prônant la nicotine qu’à des spécialistes dans la médication officinale….

Ne faudra-t-il pas un jour penser à instaurer des paquets génériques de substituts nicotiniques car les gens, à la seule vue, du mot  » nicotine » pourraient être tentés par l’herbe à nicot ?

A méditer….

 

 

 

 



LA LUXOPUNCTURE, VOUS CONNAISSEZ ?

LA LUXOPUNCTURE, VOUS CONNAISSEZ ? dans ACTUALITE SYNDICALE 2012-05-23-14.33.13-300x225

La luxopuncture a pour but de supprimer les troubles du comportement alimentaire….

Le préfixe  » lux » de cette méthode nous fait bien sûr penser à nos voisins lux-embourgeois chez qui bon nombre de clients se rendent pour « s’alimenter » en cartouches et pots de tabac en tout genre.

Compte tenu des volumes vendus dans ces véritables supermarchés du tabac, les luxembourgeois auraient bien besoin d’être éclairés ( lux signifiant lumière en latin )  sur les méfaits d’une surconsommation de l’herbe à nicot.

Selon les volumes de vente du grand Duché, les luxembourgeois fumeraient plus de 10 cartouches par jour et par habitant…troubles du comportement tabagique ?

Paradoxalement, le nombre de cancer et de maladies cardiovasculaires chez nos voisins y est beaucoup moins important que chez nous…

On nous aurait menti ???

Existe t’il également une belgo-puncture, une hispano-puncture ou une germano-puncture ?

Reprenons l’exemple luxembourgeois: Vu le conditionnement des pots de tabac ( 400 grammes au prix de 26€50 ), il est vrai que cela ressemble plus à de la semence pour gazon, à de l’amorce pour gardons ou un baril de lessive qu’à un pot de tabac à rouler ou à tuber…( voir photo ci-dessus )

D’ailleurs, nos collègues « buralistes » luxe- en-bourgeois ne s’y trompent pas puisqu’ils offrent les tubes dès l’achat de ces « bidons » afin de ne pas tromper le consommateur sur la destination finale du produit vendu….

Des prix à la duty free, pas de photos chocs, des « petits » avertissements sanitaires, interdiction de la vente au moins de 16 ans, publicité à tout va, cadeaux offerts…

Comment accepter de telles discordances quand, à quelques centaines de mètres de là, le buraliste français doit s’astreindre à une règlementation draconienne qui, selon certains esprits bienpensant, devrait s’étendre à des paquets génériques et/ou à la suppression pure et simple de nos linéaires….

Dans ce contexte, Pascal MONTREDON, lors d’une conférence de presse tenue à quelques encablures de la frontière luxembourgeoise, a solennellement demandé à Jérôme CAHUZAC, notre nouveau ministre de tutelle, le blocage des prix du tabac, la relance d’une répression ACTIVE contre le marché parallèle et des mesures anti-tabagiques alternatives à celles proposées.

Il en a profité pour également demander à rencontrer Mme Marisol TOURAINE, nouvelle Ministre de la Santé.



A BABORD TOUTE…..

A BABORD TOUTE..... dans ACTUALITE SYNDICALE GOUVERNEMENT-HOLLANDE-300x199

Après les élections présidentielles qui ont portées François HOLLANDE à la tête de l’état français, nous attendions avec impatience la nomination du 1er ministre et de son équipe gouvernementale.

C’est donc Jean-Marc AYRAULT qui a été désigné 1er ministre.

Celui qui fut depuis 1997 président du groupe socialiste à l’Assemblée Nationale a pris quelques positions concernant le tabac en suivant les initiatives de certaines mesures proposées par son « clan »: Instauration des paquets génériques et interdiction des additifs améliorant le goût de tous les produits du tabac.

Les ministres avec les quels nous serons à même de travailler seront: Jérome CAHUZAC, Ministre du Budget auprès du Ministre de l’économie et des Finances Pierre MOSCOVICI et Marisol TOURAINE, Ministre des Affaires Sociales et de la Santé.

Concernant notre Ministre du tutelle, celui qui fut président de la Commission des Finances durant la dernière législature a également cosigné la demande d’instauration des paquets génériques et divers amendements allant dans le sens d’une hausse de la fiscalité sur le tabac.

Concernant la Ministre de la Santé, elle a déjà pris position, il y a 1 mois, sur un 3ème plan cancer avec « une contribution importants des industriels du tabac ».

Elle a toutefois annoncé cet automne que  » tout ne se règlera pas avec une succession de taxes ».

Reste désormais à savoir si nos nouveaux ministres sauront mettre pendant quelques temps le tabac au second plan et s’attaquer aux problèmes européens, financiers et sociaux, somme toute plus importants.

En attendant, en amont des prochaines élections législatives, vous aurez souvent l’occasion de côtoyer les candidats à la députation.

C’est le moment de les interroger et de leur demander leurs engagements ( par écrit si possible ) sur les sujets brûlants de notre profession que sont: la distorsion des prix avec les pays limitrophes, les directives européennes ( paquets génériques et suppression des linéaires ), l’explosion des marchés parallèles, la sécurité, la rémunération sur les jeux etc…….

N’hésitez pas à faire remonter à votre chambre syndicale tout échange et/ou toute demande d’entretien….

 



Sur la route de Lawspet |
"Cercle de l'Amit... |
UNACITA-ISTRES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | COS toujours...
| livr'ados
| Association des Personnes O...