Les mauvaises nouvelles s’accumulent….

Les mauvaises nouvelles s'accumulent.... dans ACTUALITE SYNDICALE

Implantés au cœur d’une France profonde en crise, les buralistes voient les mauvais signes sur leur propre activité s’accumuler : hausse des prix du tabac en pleine période estivale, propice aux achats frontaliers ; remise en cause des aides du Contrat d’avenir préconisée par certains ; restructuration de la logistique tabac en vue chez Logista.

On y ajoutera la décroissance accentuée du marché de la presse écrite et de tous les achats d’impulsion ( confiserie, snacking etc..).

Mais ce n’est pas tout..

L’une des grandes activités de diversification des buralistes  – la vente de recharges de téléphonie prépayée, déjà en baisse depuis un certain temps – voit sa rémunération affectée. Celle-ci a longtemps été maintenue à 5%, sous la pression syndicale de la profession alors qu’en comparaison, elle est de 2% dans la GMS.

Ces jours-ci, Orange (au moins 50% des ventes dans le réseau) s’adapte aux nouvelles conditions du marché, sérieusement perturbé aussi par l’arrivée du quatrième operateur Free, en écrasant coûts et marges. Y compris celle concédée aux grossistes approvisionnant les buralistes. Et ces grossistes commencent à les répercuter.

Il en ressort qu’à compter du lundi 1er juillet, la rémunération des buralistes vendant des cartes Orange, sur les caisses et/ou TPE Ingenico, passe de 5% à 4%.

Quant aux détenteurs de caisses Bimedia, ils se voient appliqués une nouvelle rémunération décrochant brusquement à 3,7 % (- 26%).

Outre la nonchalance de l’annonce de ces opérateurs, nous sommes également en droit de nous poser la question sur les marges « arrières » de nos fournisseurs de caisses…

Car il est inadmissible, pour un même produit ou service rendu d’avoir un réseau avec plusieurs niveaux de rémunération selon l’équipementier de caisse…

L’équité doit demeurer !!



Directive Tabac: Un « accord » en attendant un vote….

Directive Tabac: Un

Le Conseil Santé européen vient de conclure sa session en adoptant les recommandations suivantes à propos du projet de Directive Tabac.

• Paquets : obligation de couvrir les faces, avant et arrière, avec des avertissements sanitaires et des photos-choc sur 65% de la surface (contre 75% dans le projet).

• Ingrédients : interdiction des cigarettes et du tabac à rouler avec des saveurs menthol, de fruits ou de chocolat.

• Interdiction des mentions « naturel » et « organique » sur les paquets.

• Cigarette électronique : un certain seuil de nicotine devra être déterminé pour distinguer celles qui seront autorisées à la vente de celles qui devront entrer dans la catégorie des produits pharmaceutiques.

Possibilité, pour les Etats membres, d’interdire la vente de tabac par internet.

Possibilité, pour les Etats membres, d’adopter les paquets totalement génériques (en accord avec la Commission européenne).

Cette position du Conseil est importante dans le processus d’adoption de la Directive.

A noter que, le 1er juillet,  l’ Irlande ( pays très anti tabac ) arrive au terme de sa présidence de l’Union Européenne et que la Lituanie en prendra la relève pour la suite de ce dossier sulfureux.

La prochaine étape consistant dans le vote de l’avis de la Commission ENVI  le 10 juillet.



Inadmissible….Intolérable…

Inadmissible....Intolérable... dans ACTUALITE SYNDICALE

Comme nous l’annoncions précédemment, la hausse des prix aura bien lieu le 15 juillet et sera de 20 centimes sur chaque paquet de cigarettes.

40 centimes sur le tabac à rouler et environ 30 centimes sur les cigarillos….

Outre les atermoiements entre Bercy et les cigarettiers, outre l’interventionnisme malsain de la Ministre de la Santé et des association anti tabac, ce qui nous semble le plus inadmissible est qu’à aucun moment le réseau des buralistes n’a été ni sollicité, ni consulté, ni informé préalablement à cette hausse.

Ce n’est que par des « bruits de couloirs » ou des annonces politico médiatiques que notre réseau a pu s’informer de son avenir.

Intolérable de ne pas s’enquérir de l’avis de ceux qui, 12 ou 14 heures par jour, 6 voire 7 jour sur 7, contribuent à la récolte de taxes pour le compte de l’Etat et à la vente des produits des grandes multinationales du tabac.

Nous vous laissons seul juge de cette situation eu égard à nos relations avec nos institutionnels ( Ministères, Douanes… ) et avec nos « partenaires » fabricants de tabac.

Il est certain que nous venons de passer un cap et que, désormais, rien ne sera plus pareil dans nos futures discussions…

Et nous ne serions nous en laisser compter…

Fier d’être buralistes !!!



PRIX: Ce devrait être 20 centimes et le 15 juillet…

PRIX: Ce devrait être 20 centimes et le 15 juillet... dans ACTUALITE SYNDICALE 7759253479_le-prix-des-cigarettes-en-europe

Le « petit arrangement en famille  » est,à priori, terminé entre Bercy et les multinationales du tabac.

Tous les fabricants auraient déposé leurs listes de prix vendredi soir…avec une augmentation de 20 centimes sur tous les produits.

Sachant que le tabac à rouler augmentera de 40 centimes et que les cigarillos positionnés à 6€10 passeront à 6€30.

En attendant la parution au Journal Officiel, cette hausse devrait techniquement intervenir le lundi 15 juillet.

On ne parle plus de la hausse de Octobre, pour l’instant…Septembre étant le début des discussions sur le budget de l’année à venir, il serait étonnant que cela ne fasse pas partie des recherches de recettes fiscales supplémentaires…si le marché ne s’écroule pas d’ici là !!

N’oublions pas que l’augmentation de la TVA prévue en janvier devrait également avoir son incidence néfaste sur le prix facial.

Le combat est loin d’être fini…

La porte est de plus en plus béante pour laisser court au tourisme fiscal et au développement des réseaux mafieux…

N’en déplaise aux anti tabac qui sont vent debout contre cette « faible » hausse !!



Encore un rapport à charge…

Encore un rapport à charge... dans ACTUALITE SYNDICALE

Le journal Les Echos annoncent ce vendredi 14 juin le contenu d’un rapport qui sera officiellement remis mardi prochain, rapport dont le sujet est:

Comment économiser les aides publiques ?

Une fois n’est pas coutume, le réseau des buralistes y fait partie intégrante de par son 3ème contrat d’avenir.

Et le député PS Queyranne n’y va pas avec le dos de la cuillère recommandant tout bonnement la suppression de toutes les aides financières accordées aux buralistes

( sauf prime de service public et subvention sécurité ).

Un bis repetita s’appuyant sur le dernier rapport de la Cour des Comptes !!

Rapport de la Cour des comptes sur lequel Marisol Touraine s’arc-boute pour justifier les futures hausses des prix du tabac…

Les buralistes, notamment frontaliers, apprécieront !!

A priori, depuis plus de 10 ans, tout va bien pour les buralistes -survivants- !!

Encore un rapport qui, nous l’espérons, finira, comme des milliers d’autres, au fond d’un tiroir.



LA GUERRE DES PRIX….

LA GUERRE DES PRIX.... dans ACTUALITE SYNDICALE

La guerre – et le mot n’est pas galvaudé – des prix des cigarettes est réellement lancée depuis presque un mois.

Sur sa nécessité bien sûr mais également sur sa teneur et sur sa date d’application !!

Où en sommes nous aujourd’hui le 13 juin à 9h30 ? A préciser car à chaque intervention d’un conseiller ou d’un ministre concerné par ce dossier sensible, une nouvelle version apparaît…

Que s’est-il passé ?

17 Mai: dépôt par les fabricants de leurs listes de prix-inchangés- au 1er juillet ( sauf pour le tabac à rouler dont l’augmentation de 40 centimes semble acter )

du 22 au 30 mai: Manifestations des buralistes

31 mai: Journée Mondiale sans tabac sans annonce sur les prix ( hormis une pression omniprésente des anti tabac comme Yves BUR )

2 juin: Publication dans le JDD du « fameux » repas de l’Amicale des parlementaires amateurs de cigares financé par BAT ( N.B: pour 4000 € et non pour 10000 €uros comme annoncé ) et l’invitation de hauts fonctionnaires des Douanes lors du tournoi de Roland Garros.

3 juin: Suite à un arbitrage de Matignon en faveur du Ministère de la Santé, Marisol Touraine prend le dessus sur Bercy quant à la décision d’augmenter les prix dès que possible.

4 juin: Les 4 grands fabricants de Tabac sont convoqués à Bercy et sont sommés d’augmenter au 1er juillet de 40 centimes ( ou de 20 centimes en juillet et 20 centimes en octobre )

12 juin: Marisol TOURAINE annonce une augmentation de 40 centimes au 1er juillet tout en sachant que rien n’est acté ( pas de liste de prix déposée ) et que les discussions continuent entre Bercy et les fabricants.

Où en sommes nous aujourd’hui ?

QUAND ?

Il est donc quasiment sûr que cette hausse ne pourra intervenir le 1er juillet mais ultérieurement ( peut être le 8 ou le 15 si une décision est prise très rapidement ).

COMBIEN ?

Rappelons que la fixation des prix est à la discrétion des fabricants.

Selon nos sources, 3 des 4 fabricants auraient déposé leur liste de prix hier soir.

Le 4ème ( Philip Morris pour ne pas le citer !! Oupss ! ) n’a pas déposé sa liste et souhaiterait augmenter sa marque phare, leader sur le marché, de seulement 10 centimes…provoquant l’ire des autres !!!

Le suspense continue !!

La guerre des prix se transforme, comme nous le pouvions pressentir, en guerre de parts de marché !!

Et tout cela, sans la moindre considération pour le réseau des buralistes !!

A bon entendeur !



Y’A T’IL UN PILOTE A BERCY ?

Y'A T'IL UN PILOTE A BERCY ? dans ACTUALITE SYNDICALE

Pas moins de 7 ministres cohabitent à Bercy au sein du Ministère de l’Economie et des Finances.

Pourtant, c’est suite un arbitrage de Matignon en faveur de Marisol Touraine, Ministre de la Santé, que les hausses du prix du tabac ont été annoncées pour juillet et octobre prochain.

7 ministres affiliés aux finances, au budget, à l’économie, au redressement productif, au commerce extérieur, à la l’artisanat et aux PME/PMI…

Et c’est une 8ème ministre, à l’autre bout de Paris dans son ministère, qui décide du devenir d’une profession dont elle n’a que faire !!!

Revenons sur ce qu’il s’est passé les derniers jours:

Les fabricants ayant déposé le 17 mai dernier leurs listes de prix -inchangées pour juillet- , seul le tabac à rouler aurait dû augmenter ( +40 centimes par paquet selon nos sources ) suite à un rapprochement de sa fiscalité avec celle des cigarettes.

Les cigarettiers avait donc décidé de rogner sur leurs marges et absorber les 62 millions d’€uros de fiscalité du dernier trimestre de l’année…

Une somme de 62 millions d’€uros qui, pour ces multinationales bénéficiaires à milliards, ne représente guère que quelques subsides dans leurs lignes de crédit…..Mais bon !!!

Or, en début de semaine, la Direction Générale des Douanes, sous pression suite à la parution d’un article dans le JDD les mettant en cause, a fait savoir que les Pouvoirs publics exigeaient une hausse des prix dès juillet: 40 centimes le 1er juillet ou 20 centimes en juillet et l’autre moitié en octobre.

Pression de Marisol TOURAINE sur Bercy au lendemain de la journée mondiale sans tabac

Pression des « anti tabac » avec, en 1ère ligne, les recommandations d’un certain Yves BUR

Pression de Bercy sur les cigarettiers ( qui ont été convoqués le mardi 4 juin au soir )

En définitive, les multinationales du tabac se plieraient donc aux exigences de Bercy alors même que le prix du tabac est libre en France !!

Toujours est-il que, comme convenu normalement, toute hausse devrait être modérée,absorbable par le marché et faite en concertation avec la Confédération des Buralistes.

Ces hausses ne sont ni modérées ,ni absorbables par le marché actuel, en témoignent les pertes de volumes depuis le début de l’année sur l’ensemble du territoire.

Pourtant, ces derniers jours, Bercy et les Douanes semblaient réticents à des augmentations trop fortes compte tenu du développement croissant des marchés parallèles…qu’ils ne maîtrisent plus et qui font perdre près de 3 milliards de rentrées fiscales.

Les associations « anti » se glorifient d’avoir gagner une « petite » bataille contre « l’alliance Bercy/fabricants/buralistes ».

Plus affligeant encore, la Confédération n’a même pas été consultée sur ces éventuelles hausses…

Le réseau des buralistes n’est donc pas partie prenante aux discussions de 2 voire 3 hausses des prix en 6 mois !!! Aberrant !!

En attendant une nouvelle liste des prix, cela est désolant, infamant et outrageant vis-à-vis de tout un réseau de 27000 petits entrepreneurs.

Mais tant que le couperet de la guillotine ne sera pas tombé, nous continuerons à nous battre et à porter haut et fort la voix du bon sens…

Nos clients aussi !!



Une pression médiatique de tous les instants…

Une pression médiatique de tous les instants... dans ACTUALITE SYNDICALE

A défaut d’une météo clémente, la 2ème quinzaine de mai aura été orageuse…notamment dans tous les médias…

Avant, pendant et après nos 4 manifestations, tous les supports médiatiques ( presse, radio, Tv, internet… ) ont pu s’en donner à coeur joie concernant le tabac, son prix, ses taxes, les marchés parallèles, la cigarette électronique et même le lobbying pro et anti tabac.

Et cela n’est, à priori, pas prêt de s’ arrêter !!

Pas une journée, surtout celle dite « sans tabac », sans une interview, un « scoop », un article, un reportage, une annonce, un démenti…

Comme quoi le tabac (…et par corrélation son réseau officiel de vente ) est bel et bien un sujet sociétal, au coeur des préoccupations des politiques,mais bien au delà, de celui tous nos concitoyens…fumeurs ou non fumeurs…

Derrière le tabac et ses effets sur la santé publique…et financière… de notre pays, il y a toute une industrie, des commerces, des hommes, des femmes, des emplois mais également des questions de liberté, de bien être,  d’art et/ou de savoir vivre de toute une société…

Preuve en est cette pétition ayant recueilli plus de 4 millions de signatures sur l’ensemble du territoire auprès des buralistes….

Les pressions politico- médiatiques, les bruits de couloirs, les rumeurs, les annonces, les chiffres, les études, le lobbying,

TOUT LE MONDE y va de son petit mot « bien placé », de sa petite phrase ou de son invective pour polluer ou apporter sa pierre à l’édifice de ce débat somme toute passionnel.

Cependant, une seule chose doit avant tout l’emporter: Le bon sens !!

Et c’est cela que nous portons dans nos discours et dans nos revendications, nous, les buralistes, qui sommes tous les jours, derrière nos comptoirs, en contact avec nos 12 millions de clients !!

Et nos clients, le bon sens, ils savent plus que quiconque ce que cela représente !!

Qu’on se le dise !!!



Sur la route de Lawspet |
"Cercle de l'Amit... |
UNACITA-ISTRES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | COS toujours...
| livr'ados
| Association des Personnes O...