SOIREE DEBAT SECURITE / INSECURITE le 5 décembre 2013

SOIREE DEBAT SECURITE / INSECURITE le 5 décembre 2013 dans SECURITE

Suite aux nombreux braquages et/ou cambriolages subis par notre réseau ces derniers temps, nous avons sollicité le Préfet et les forces de l’ordre pour organiser une soirée dédiée à ce phénomène qui nous exaspère toutes et tous.

Cette soirée destinée à tous les buralistes haut-rhinois et à leurs employé(e)s se tiendra le

JEUDI 5 DECEMBRE 2013 à partir de 19h30

à l’Hôtel EUROPE de Horbourg-Wihr.

Seront conviés à cette soirée de débat et de formation:

le Préfet ou son Directeur de cabinet,

les référents sûreté ( Police et Gendarmerie ),

les Douanes,

la MUDETAF ( l’assurance multirisques des buralistes )

et, éventuellement, quelques fournisseurs de matériel spécifique comme le brouillard opacifiant par exemple.

Afin d’organiser au mieux cette soirée et le cocktail dînatoire qui suivra, nous vous remercions de bien vouloir nous retourner votre inscription  avant le 24 novembre prochain à l’aide du courrier ci-dessous.

fichier doc Invitation Soirée Sécurité 051213




Salon LOSANGE’XPO 2013: encore des records battus…

Salon LOSANGE'XPO 2013: encore des records battus... dans ACTUALITE SYNDICALE

Nouveau record battu avec exactement 8636 visiteurs sur ces 2 jours.

Nouveau record aussi en nombre d’exposants avec 158 stands contre 138 l’an dernier.

La vedette du salon fut bien évidemment la cigarette électronique avec pas moins de 32 exposants.

L’autre vedette fut la présentation du Compte nickel sur le stand de la Confédération et sur celui de Bimédia.

Tous les exposants ont également loué la clarté de ce nouveau hall ( qui sera le même pour 2014 ) et disent avoir apprécier le dynamisme des buralistes.

« La proximité , c’est nous ! « 

Nous savons le montrer au quotidien….mais aussi en investissant dans des marchés nouveaux et/ou des produits d’avenir.

Car, malgré toutes les attaques dont nous sommes régulièrement la cible, la réactivité et l’implication sont bel et bien une « marque de fabrique » du réseau des buralistes .



Bilan du Congrès 2013

Bilan du Congrès 2013 dans ACTUALITE SYNDICALE Congr%C3%A8s-2013-P-Montredon

( Source: Le monde du tabac )

Deux journées de discours, de présentations, d’échanges, de débats … 

• Manifestement, ce congrès a consolidé des relations redevenues confiantes entre la Confédération, Bercy et les Douanes.
Le ministre délégué au Budget Bernard Cazeneuve y a confirmé le maintien du Contrat d’avenir en insistant sur son attachement « au respect de la parole de l’ Etat ».
L’intervention de la directrice générale des Douanes, Hélène Crocquevielle, a été accueillie favorablement par les congressistes. Notamment sa proposition d’une réflexion commune afin de mieux associer les buralistes à la lutte contre le marché parallèle.

• L’événement du deuxième jour du Congrès aura été la brillante présentation du  «  Compte Nickel ». La qualité (et l’intensité) du débat entre la salle et les protagonistes du projet aura donné une idée de ce que peut être l’implication des buralistes dans cette diversification (l’ouverture immédiate, dans le point de vente, d’un simple compte de paiement avec remise d’une Master Card) : « le réseau y sera conforté dans son rôle de premier acteur du lien social » (d’après Hugues Le Bret, à l’initiative du projet).

• Mais ce n’est pas tout. Ce congrès aura été marqué, notamment, par le message-vidéo de Manuel Valls, la présentation d’accords de partenariat originaux (avec Bic mais aussi avec le Secours Populaire Français) et un dialogue ouvert avec la direction de Logista France.



LANCEMENT DU COMPTE NICKEL: UNE EXCLUSIVITE CHEZ LES BURALISTES…

LANCEMENT DU COMPTE NICKEL: UNE EXCLUSIVITE CHEZ LES BURALISTES... dans ACTUALITE SYNDICALE      dans ACTUALITE SYNDICALE

(source: Le monde du tabac)

Avant d’être présenter aux buralistes lors du congrès national puis du salon Losange’xpo, il y avait beaucoup de monde à la conférence de presse de lancement du « Compte Nickel », ce matin au siège de la Confédération à Paris  : une vingtaine de médias était représentée. Parmi les déclarations, on en retiendra deux.

« Les buralistes sont des entrepreneurs responsables et motivés qui jouent un vrai rôle social dans les quartiers et villages. C’est pour cela que nous avons préféré trouver un accord  avec eux plutôt qu’avec un groupe de la grande distribution. Et cette spécificité des buralistes nous a aidé à obtenir notre  agrément auprès des autorités » : Hugues Le Bret, président du Comité de surveillance de la Financière des Paiements électroniques / FPE.

« Nous croyons au projet. Non seulement, parce qu’il s’agit d’une autre façon d’ouvrir un compte de paiement, chez son buraliste. Mais parce que la technologie employée va nous permettre d’accueillir d’autres solutions à proposer aux clients de nos points de vente. Comme le paiement des factures EDF, par exemple. Je lance donc un appel aux grandes entreprises publiques et aux collectivités territoriales » : Pascal Montredon, président de la Confédération des buralistes.

Toujours à l’occasion de cette conférence de presse, les objectifs du projet ont été précisés : 600 buralistes agréés et 100 000 comptes clients ouverts en un an.

A noter que la Confédération a non seulement négocié une exclusivité pour le réseau des buralistes jusqu’en 2020 mais est également rentrée au capital de la FPE à hauteur de 5%.



Pétards et Artifices : Nouvel arrêté préfectoral

Pétards et Artifices : Nouvel arrêté préfectoral dans ACTUALITE SYNDICALE

Un nouvel  arrêté préfectoral concernant la vente, le transport, le stockage, l’importation, l’exportation et l’utilisation des pétards et artifices dans le Haut-Rhin a été publié le 13 septembre dernier.

Suite aux accidents de l’an passé et aux risques liés à l’ utilisation des artifices, le Préfet du Haut-Rhin Vincent BOUVIER ( en coordination avec celui du Bas-Rhin ) a décidé d’interdire purement et simplement la vente, l’utilisation et le transport de pétards et artifices du 1er juillet au 31 juillet et du 1er novembre au 10 janvier.

  Seuls les artifices de divertissement  de catégories K1 et C1 et uniquement réservé aux personnes de plus de 12 ans peuvent être vendu.(  hormis ceux permettant les tirs tendus)

Les autres catégories d’artifices et/ou de fusées sont exclusivement réservés aux personnes titulaires d’un certificat C4-T2 de niveau 1 ou de niveau 2.

Retrouver l’intégralité de l’arrêté en cliquant sur le lien ci-dessous:

fichier pdf ARRETE PETARDS ARTIFICES 2013



CONGRES et LOSANGE’XPO: « La proximité, c’est nous ! »

CONGRES et LOSANGE'XPO:

Le Congrès National de la Confédération se tiendra les 17 et 18 Octobre prochain à Paris.

Les sujets et débats ne manqueront pas pour les quelques 500 élus attendus.

Le Leitmotiv en sera « La Proximité, c’est nous ».

La venue confirmée du ministre délégué au budget Bernard CAZENEUVE accompagnée de la Directrice Générale des Douanes Hélène CROCQUEVIEILLE sera le temps fort de la 1ère journée.

La 2ème journée sera essentiellement consacrée au développement commercial et aux nouveaux partenariats:

Lancement officiel du compte Nickel, partenariats avec Bic ou le Secours Populaire et les enjeux de la cigarette électronique.

Ces nouveautés seront toutes présentées sur le Salon Losange’xpo les samedi 19 et dimanche 20 octobre.

A noter la présence de 30 exposants exclusivement dédiés à la cigarette électronique…

Preuve en est que notre réseau doit devenir le leader sur ce marché en plein développement.



Travail dominical et droit local

Travail dominical et droit local dans ACTUALITE SYNDICALE

Qu’en est-il du travail dominical en Alsace-Moselle compte tenu du droit local spécifique ?

Le repos dominical est réglementé par l’arrêté préfectoral du 29 juin 1928, modifié par celui du 30 juin 1938.

Les dispositions de l’article 3 de cet arrêté permettent, par dérogation à la règle générale d’interdiction d’exploiter tout commerce les dimanches et jours fériés en Alsace-Moselle, d’ouvrir les débits de tabac pendant 3 heures le matin, les dimanches et jours fériés, sous réserve de l’existence d’un arrêté municipal plus ou moins restrictif.

Précision importante:  Cette règle est applicable que vous ayez des employé(e)s ou pas.

Par ailleurs, selon la jurisprudence, si un commerçant exploite plusieurs activités, il n’est pas autorisé à cumuler les heures de dérogations pour ces diverses activités, l’ouverture de son établissement étant limitée aux heures autorisées pour son commerce principal.

A ces règles s’ajoute bien évidemment le respect du code du travail.



Mesures négociées avec LOGISTA suite au mouvement de grève sur Nancy

Mesures négociées avec LOGISTA suite au mouvement de grève sur Nancy dans ACTUALITE SYNDICALE

Une réunion spéciale convoquée par notre président Pascal Montredon s’est tenue à Paris ce mardi 8 octobre, réunissant Pascal Ageron (Directeur général de Logista France) et l’ensemble des présidents des chambres syndicales affectées par la grève de la DRD de Nancy.

Cette réunion s’est tenue en deux parties : une analyse de la situation, entre nous, à huis clos ; puis, après l’arrivée de Pascal Ageron, nous avons ouvert une négociation qui s’est conclue par un accord sur plusieurs mesures.

Auparavant, sachez que nous avons restitué en détail les difficultés rencontrées sur le terrain : défaut d’information ; annonces contradictoires ; linéaires vidés faute d’un approvisionnement à temps ; appels téléphoniques à la DRD sonnant dans le vide ; centres de réapprovisionnement non livrés ou fermés ; prélèvements intempestifs déstabilisant les trésoreries ; clients en colère ; et la situation n’est pas encore complètement rétablie…

Après une discussion serrée, nous avons obtenu les mesures suivantes pour tous les buralistes dépendant de la DRD de Nancy :

- octroi d’un décalage de 5 jours (par rapport à la date normale de paiement) pour le paiement des deux prochaines livraisons, quel que soit le mode de paiement ( les chèques seront toujours collectés à la livraison mais remis en banque 5 jours après la date initiale de paiement )

- tous les dépannages livrés gratuits jusqu’à la fin de l’année, ces dépannages ne s’imputant pas sur le quota des 12 livraisons à domicile franco de port ;

- octroi d’un ajustement de commande supplémentaire pour tous par cycle de livraison
(soit 2 ajustements si paiement par chèque ou 3 si paiement par prélèvement)

- maintien de l’ensemble des centres de réapprovisionnement et de quérabilité.

Sachant que nous avons rappelé que nous restions extrêmement vigilants par rapport aux conséquences pratiques, pour chacun d’entre vous, par la fermeture de Nancy et du transfert vers les autres DRD.



Directives Tabac: Communiqué de presse

Directives Tabac: Communiqué de presse dans ACTUALITE SYNDICALE

Voici le détail des mesures de la Directive Tabac, votée ce 8 octobre au Parlement européen, telles qu’annoncées dans le communiqué officiel.

• Avertissements sanitaires : deux-tiers des faces avant et arrière
Les paquets de cigarettes affichent, selon la législation actuelle,  des avertissements relatifs à la santé pour au moins 30% de l’avant du paquet et 40% de l’arrière. Les députés souhaitent porter ce chiffre à 65%. La marque devra figurer en bas du paquet.

Les paquets de moins de 20 cigarettes seraient interdits. Cependant, les députés ont rejeté l’interdiction des cigarettes fines.

• Cigarettes électroniques
Les cigarettes électroniques devraient être régulées mais pas soumises au même cadre législatif que les produits médicinaux, à moins qu’elles soient présentées comme ayant des propriétés curatives ou préventives.

Si ce n’est pas le cas, le produit ne pourra pas excéder 30mg/ml de nicotine et devra comporter des avertissements sanitaires. Sa vente sera interdite aux moins de 18 ans. Les fabricants et importateurs devront également soumettre aux autorités compétentes une liste de tous les ingrédients qu’il contient. Enfin, le produit sera soumis aux mêmes restrictions en matière de publicité que les produits du tabac.

• Additifs listés, arômes interdits
Les députés s’opposent à l’utilisation d’additifs et d’arômes dans les produits du tabac qui rendent le produit plus attrayant en le dotant d’un parfum caractéristique. Les additifs essentiels à la production du tabac, tels que le sucre, seront autorisés, ainsi que d’autres substances figurant explicitement sur une liste, dans des concentrations spécifiques. Pour obtenir l’autorisation d’un additif, les fabricants devront déposer une demande auprès de la Commission.

• Combattre le commerce illégal
Afin de réduire le nombre de produits de tabac illicites mis sur le marché, les Etats membres devraient garantir que les paquets unitaires et l’emballage de transport soient  identifiés par un marquage permettant de suivre le parcours de l’envoi du producteur au premier détaillant.

• Prochaines étapes
Linda McAvan s’est vu attribuée un mandat de négociation avec le Conseil afin d’obtenir un accord de première lecture. Ce mandat a été adopté par 620 voix pour, 43 contre et 14 abstentions.

Une fois la législation adoptée par le Conseil et le Parlement, les Etats membres devront traduire la directive en droit national au plus tard 18 mois après son entrée en vigueur ; 36 mois pour les dispositions relatives aux additifs. Les produits du tabac non conformes à la directive seront tolérés sur le marché durant 24 mois ; 36 mois pour les cigarettes électroniques.

 



Les enjeux de la Directive Tabac en vote ce mercredi 8 octobre…

Les enjeux de la Directive Tabac en vote ce mercredi 8 octobre... dans ACTUALITE SYNDICALE European-parliament-strasbourg-inside

( Source : Le monde du Tabac )

Ce mardi 8 octobre, le Parlement européen est réuni en séance plénière, à Strasbourg, pour discuter et voter le projet de Directive Tabac européenne.

Les eurodéputés sont appelés à examiner le texte de base proposé par la Commission européenne , puis amendé « dans une ligne dure », sept mois plus tard, par la commission ENVI (Environnement  et santé publique) du Parlement . Alors que les autres commissions allaient dans un sens plus tempéré et que plus d’une centaine d’amendements afflue, un panorama sur les points-clés permettra de mieux suivre les débats …

« La proposition législative vise à rendre le tabac moins attractif auprès des jeunes » rappelle le communiqué du Parlement européen de ce lundi 7 octobre. Un objectif que 16 sur les 28 ministres de la Santé de l’UE estiment voir se réaliser dans les meilleurs délais grâce à l’adoption rapide du texte . Ceci sans réelles études contradictoires sur l’efficacité de chacune de ces mesures en termes de santé publique.

• Le paquet : la version « quasi générique », retenue par la Commission européenne et maintenue par la commission ENVI, impose des avertissements (textes et photos-choc) sur 75% de la surface des deux faces du paquet. Ces 75% occupent, en réalité, 85% avec la bordure noire des avertissements. Cigarettes et tabac à rouler sont seuls concernés.
Chaque Etat membre reste libre d’adopter un conditionnement encore  « plus » neutre, dans des cas « dûment justifiés ». Pour Linda McAvan, rapporteuse de la commission ENVI, les 75 % constituent une ligne rouge. Cependant, un certain nombre d’amendements proposent de limiter la taille des avertissements à 65%, comme le souhaite le Conseil des ministres de Santé dans son orientation générale du 21 juin.

• Les arômes et les ingrédients : le projet actuel, ainsi que plusieurs amendements, stipulent une interdiction stricte des additifs et des arômes caractérisés (menthol, chocolat ou fruités) pour les cigarettes, le tabac à rouler et le tabac sans combustion. L’uniformisation des saveurs étant considérée comme moins attractive.
Concernant les cigarettes menthol, la prohibition est difficilement compréhensible, sa consommation étant surtout  appréciée par les plus de 45 ans.
Conséquence lourde également, évoquée dans les débats précédents pour 90% de la fabrication des cigarettes en Europe … qui combinent trois types de tabac, dont le Burley qui  nécessite l’ajout d’additifs.

• Les cigarettes « fines » ou « slims » (inférieures à un diamètre de 7,5 mm) seraient interdites, suite au vote des amendements de la Commission ENVI. Et ce, malgré l’avis contraire du Conseil des ministres .

• De nouvelles contraintes sont imposées concernant la traçabilité des produits, avec un marquage qui doit permettre de suivre le parcours de l’envoi du producteur au détaillant, en principe.

• Les ventes entre pays, via Internet, vont être contrôlées mais non interdites…

• La cigarette électronique est soumise à plusieurs menaces. Tout d’abord, l’entrée, pure et simple, dans la réglementation pharmaceutique, la Commission ENVI renforçant le texte initial de la Commission européenne, déjà « dur » avec son seuil plafond de 4 milligrammes par millilitre de nicotine. Depuis, Linda McAvan prône un encadrement « pharmaceutique souple ».
Le communiqué du Parlement évoque la demande des députés de « considérer la vente de ces produits en dehors des pharmacies, compte tenu du potentiel des ces produits pour aider les fumeurs à s’arrêter ». Un amendement prévoit une solution intermédiaire –  « offrir un statut non pharmaceutique pour les produits ne revendiquant pas d’effet positif sur la santé et de moins  de 30 mg/ml de nicotine » – assortie de règles pour des produits plus sûrs et non incitatifs pour des non-fumeurs.
Dernière ombre au tableau : la suppression envisagée des arômes pour la cigarette électronique.



12

Sur la route de Lawspet |
"Cercle de l'Amit... |
UNACITA-ISTRES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | COS toujours...
| livr'ados
| Association des Personnes O...