A compter du 1er juin: VOS COMMANDES DE TIMBRES POSTAUX exclusivement via INTERNET

A compter du 1er juin: VOS COMMANDES DE TIMBRES POSTAUX exclusivement via INTERNET dans ACTUALITE SYNDICALE 2014_espace_commande

Accueil

Depuis le 31 mars, l’ensemble des buralistes ont désormais la possibilité de commander leurs timbres et produits postaux sur un Espace de commande, accessible sur Internet via maisondesburalistes.fr.

Ce site deviendra l’unique mode de commande pour vos produits de La Poste à compter du 1er juin 2015.

Cet espace de commande vous offre les avantages suivants:

-      L’accès à un catalogue de produits élargi, avec les nouveautés, 7/7j et 24/24h

-      Une livraison par votre facteur

-      La possibilité de bénéficier d’un paiement différé à 30 jours, par prélèvement, en plus du paiement par CB et chèque.

D’ici au 1er juin, les buralistes ont encore la possibilité de s’approvisionner en bureaux de Poste.

Mais à compter de cette date, tout se passera par Internet, à l’image de ce que chacun connaît aujourd’hui avec sa commande tabac.

Il vous est donc recommandé :

 -      de s’inscrire ou se connecter sans attendre sur www.maisondesburalistes.fr, et d’indiquer leurs numéros SIRET/SIREN et TVA intracommunautaire (obligatoires pour la création du compte La Poste) ;

-      puis de se rapprocher de la Poste pour créer leur dossier de prélèvement (pour ceux qui souhaitent bénéficier du paiement à 30j)

Un courrier de la Poste vous parviendra ces jours-ci concernant le remboursement de leur ABG (Avance de Base Gratuite).

En cas de problème d’accès au site maisondesburalistes.fr ( inscription, mot de passe, problème SIREN/SIRET/ TVA ),

un SAV téléphonique est mis en place à la Confédération au 01.53.21.10.00 du lundi au vendredi de 8h à 19h

En cas de problème sur l’Espace de commande de La Poste ( commandes, factures, prélèvement..),

merci de contacter le service au 05.53.03.19.23 ou par mail : sav-buraliste.philaposte@laposte.fr



38 commentaires

  1. Buraliste rural 11 novembre

    Bonjour,
    BlogMaster vous écrivez « basculement obligatoire » comme a tenté de l’inculquer votre confédération. Or, ce basculement n’est absolument pas « obligatoire », rien n’empêche les buralistes de continuer à s’approvisionner auprès de leurs bureaux de poste, La Poste ayant même renoncé à poursuivre le recouvrement des avances consenties (aucun support juridique).
    Une solution plus simple pour les petits buralistes ayant des difficultés pour se rendre au bureau de poste et ne voulant pas céder au diktat de cette confédération : Une commande sur la boutique de La Poste avec frais de port gratuit dès 25 euros d’achat (et non 200 euros comme l’aurait soit disant, négocié la Confédération).
    Je persiste et signe : « Pourquoi faire simple … »
    Cordialement

    Répondre

    • BlogMaster 12 novembre

      Bonjour,
      Les buralistes qui ne souhaitent pas passer par le site de commande en ligne dédié au réseau sont tout à fait libre de continuer de d’approvisionner en bureau de Poste ou via la boutique internet Grand public de La Poste.
      Il est bien entendu que, sans passer par le site dédié aux buralistes, la dotation sera payable immédiatement et ne bénéficiera pas de la remise liée au partenariat avec la Poste.
      Il est d’ailleurs bon de rappeler que les buralistes sont les seuls commerçants à bénéficier d’une remise sur facture même si l’obligation de la vente de timbres poste ne fait plus partie des charges d’emplois ( obligations ) de leur contrat de gérance…Les diffuseurs de presse ou autres commerces de souvenirs ( notamment en zone touristique ) vendant des cartes postales, par exemple, n’en bénéficient pas.
      Je persiste également à penser que le franco de port dès 200€ ( soit 21 carnets de timbres pour 8€ de remise ), compte tenu de la moyenne des commandes enregistrées et du paiement à 30 jours, n’est pas redhibitoire.
      Pouvez vous nous communiquer à combien se monte votre CA mensuel ou annuel de produits postaux ?
      Cordialement

    • Buraliste rural 14 novembre

      Bonjour,
      Vous revenez encore sur le paiement à 30 jours, le présentant comme un avantage acquis. Or, je rappelle que cet avantage pour quelques uns des buralistes a été obtenu uniquement en contrepartie de l’avance consentie auparavant par La Poste à l’ensemble des buralistes et qui couvrait déjà environ 1 mois de vente (Donc, certains payent un mois plus tard alors qu’avant nous avions tous un mois d’avance…) CQFD ! De toute façon et comme le concède finalement La Poste, nous avions bien le choix entre conserver l’avance consentie OU prendre le paiement à 30 jours. L’honnêteté aurait juste consisté à le dire clairement aux buralistes plutôt que leur laisser croire l’inverse (en présentant justement le nouveau système comme obligatoire).
      Concernant la remise perdue pour les buralistes ne cédant pas au diktat de votre Confédération, il est effectivement dommage (et juridiquement discutable) que ce soit votre organisation qui se soit octroyée la liberté d’en disposer à sa guise. Je rappelle qu’avant cette remise était consentie à tous les buralistes, sans distinction, par arrêté ministériel (L’Etat plus protecteur que la Confédération. Un comble !). Cette remise ainsi fixée permettait d’ailleurs d’imposer aux buralistes d’appliquer le prix public (voir séances de questions au gouvernement) [N’est ce pas un buraliste de votre Confédération et de votre Région (en Meurthe et Moselle me semble-t-il) qui vendait les timbres avec une marge ? Et d’ailleurs quid actuellement puisque certains n’ont, de fait, plus droit à la remise ?].
      Vous persistez aussi à penser que le montant des frais de port pour une commande inférieure à 200 euros n’est pas rédhibitoire mais c’est juste ignorer les petits buralistes dont ce montant est parfois supérieur à la remise consentie (regardez donc pour une commande de 80 ou 100 euros par exemple) et reprenez donc vos propres chiffres qui mentionnent clairement que seulement 11000 buralistes passent une commande mensuelle : les frais de port sont donc bien rédhibitoires pour au moins 50% d’entre nous (car dès lors qu’un buraliste est contraint de commander pour plus de 30 jours de vente il perd de facto le soi-disant bénéfice du paiement à 30 jours (il paye alors en avance les timbres non vendus au terme de cette période).
      Et pour répondre en toute transparence à votre dernière question (même si, en l’espèce, l’emploi du « Nous » me semble peu approprié …), mon CA annuel en produits postaux est inférieur à 1000 euros comme des nombreux petits buralistes ruraux ce qui, compte tenu du faible enjeu financier individuel a effectivement permis à votre Confédération le passage en force de ce nouveau système (nombres de mes collègues me disent : « bofff pour 50 euros par an je leur en fait cadeau…, c’est même moins que le montant de l’adhésion à cette organisation… » [66 euros par an si je ne me trompe pas // mais au fait, et ma question est aussi sérieuse, ce montant de cotisation est-il progressif en fonction du CA du buraliste ?]
      Mais comme de nombreux petits buralistes en milieu rural, la survie de nos établissements ne tient qu’à une diversification importante de nos services et produits. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je m’insurge contre cette décision unilatérale de votre Confédération avec pour seul mot d’ordre « la raison du plus fort…. » et que j’en fais plus une question de principe qu’une question financière (comparativement et toute proportion gardée, en milieu rural, la mise en place éventuelle d’un paquet neutre n’aura également qu’un impact financier et pratique très très limité alors que sur les grosse structures urbaines…).
      Cordialement

    • BlogMaster 15 novembre

      Bonjour,
      Que les choses soient claires, ce blog est un site informatif et de libre expression.
      Je suis effectivement président de la Chambre syndicale du Haut Rhin et administrateur de la Confédération ( Mes diverses fonctions sont dans l’agenda figurant sur ce blog )
      Toutefois, ce n’est pas MA Confédération et je ne laisserais jamais dire que la Confédération fasse un distingo entre les buralistes.
      La confédération représente TOUS les buralistes et les combats que nous menons sont fait pour TOUS, adhérents comme non adhérents, « petits » comme « grands ».
      Pour revenir au sujet qui vous tient tant à coeur et dont vous faites une question de principe.
      Vous pouvez considérer qu’il ne s’agisse pas d’une avancée mais d’un recul ou d’une gêne.
      Je le rappelle: L’obligation de la vente des timbres par les buralistes est sortie du Traité de gérance fin 2006.
      Fallait t’il s’en satisfaire et laisser tomber les buralistes sur ce sujet ?
      Le 1er février 2007, afin de continuer à bénéficier de cette avantage de la vente des timbres contre rémunération, une nouvelle convention de partenariat a été signée entre la Confédération et la Poste.
      Cette convention a même été renforcée car elle a permis, ne l’oublions pas non plus, de faire évoluer la rémunération de 3 à 4% sur la vente des timbres ( +33% sur une rémunération inchangée depuis 1986 )de renforcer la mise en place de relais poste commerçant et de permettre un élargissement de la gamme de produits proposés ( comme les PAP par exemple ).
      La modernisation et la mise de la prise de commande en ligne a été le souhait et le fruit d’un travail concerté entre La Poste et la Confédération.
      Je le répète, les premiers tests ont été effectués dès juin 2012 et renforcer chaque année pour toucher un panel le plus représentatif possible de tous les buralistes de France.
      Cela a été évalué, mesuré, rectifié ( pour celles et ceux qui ont essuyé les plâtres durant cette période de test ) puis finalement validé.
      Je conçois évidemment que cela ne puisse pas convenir à tout le monde.
      Nous savons très bien que tous les buralistes ne sont pas adhérents, que certains peuvent avoir une dent ( ou plusieurs contre nous), que certains ont une réticence à utiliser les outils modernes…Mais nul n’est parfait…
      Toutefois, toutes les négociations ayant permis de maintenir et de signer une convention de partenariat renforcée avec La Poste est bien le fruit du travail des élus de la Confédération qui sont avant tout des buralistes, comme vous et moi.
      Cdt
      P.S pour les autres sujets évoqués: la cotisation minimale pour les buralistes du département du Haut-Rhin est de 30€ ( sur laquelle peut facultativement s’ajouter la cotisation à une assurance DC et celle de l’abonnement à notre journal professionnel le Losange )…Elle est effectivement proportionnelle à la remise tabac annuelle de l’an passée et est plafonnée.
      Notre bataille contre le paquet neutre ( cigarettes, tabac à rouler et papier à rouler ) et les autres dispositions figurant dans cette loi ( interdiction des cigarettes menthol et à capsules dès 2016, obligation de demander une pièce d’identité à chaque acte d’achat, flicage des buralistes par les policiers municipaux et gardes champêtre etc etc ) est un combat d’une importance capital pour la survie même de notre réseau, notamment en zone rurale.
      Si aucune étude d’impact n’a été faite par l’Etat, les résultats d’une étude faite indépendemment est catastrophique.
      Je ne vais pas vous en relater toute la teneur mais juste quelques chiffres: -30% sur l’EBE quasiment immédiatement, baisse de 25 à 34% de la valeur des fonds de commerce, 20% des fumeurs disent ne plus vouloir aller chez son buraliste, 22% vouloir s’approvisionner par d’autres moyens, 13% n’achèteront que les prix les + bas….
      Je vous laisse seul juge.
      Quant à la « récolte » des cotisations syndicales, elle est, comme tout buraliste le sait, effectuée via Logista ( qui est une société privée ) et ce, de manière contractuelle et donc moyennant rémunération.

    • Buraliste rural 14 novembre

      Permettez moi juste d’ajouter cet extrait d’un intervenant lors d’un congrès de l’association Française de Science politique :
      « … la confédération des buralistes est largement redevable du soutien logistique de l’État dans la mise en place de structures professionnelles et dans la récolte des cotisations… »
      Cdlt

    • Buraliste rural 15 novembre

      Bonjour,
      Si ce n’est pas bien sur VOTRE confédération a titre personnel, c’est bien la Confédération de ceux qui y cotise. Pour ma part et comme je l’ai rappelé récemment aux services de La Poste, je ne me sens absolument pas solidaire de la Confédération et je ne veux pas que cette organisation me représente ou s’immisce de quelque façon que ce soit dans le fonctionnement de mon commerce.
      Il faut d’ailleurs une sacrée dose de volonté pour ne pas faire partie de cette organisation car, buraliste depuis peu, je dois batailler tous les ans afin que l’Organisation que vous représentez donc localement ne m’extorque pas, par un moyen peu conventionnel, d’une cotisation que je me refuse d’acquitter ne serait ce que pour la méthode employée. D’ailleurs, si vous avez autant de cotisants ce n’est pas par adhésion à la structure mise en place mais bien par contrainte (on adhère d’ailleurs pas à la Confédération mais on doit demander pour ne pas adhérer… ) Et je ne vous parle pas alors du parcours du combattant car tout est fait pour vous dissuader : 1er contact, l’organisme percepteur (Logista), réponse : Ils sont aux ordres de la Confédération et en peuvent rien faire à leur niveau. Seule la Confédération peut ainsi décider d’exonérer le gentil petit buraliste… Et rebelote pour la deuxième année… Si un autre syndicat, telle la CGT, CFDT, FO… faisait de même pour tous les salariés imaginez le tollé dans le pays où une des valeurs fondamentales est encore la Liberté.
      L’honnêteté voudrait bien sur que la Confédération demande, fasse signer une demande d’adhésion mais là bien sur….
      Concernant les timbres poste je vous ai livré mon point de vue et celui de nombreux autres buralistes. Vous acceptez d’entendre mais refuser d’écouter, de prendre en considération. Soit ! De toute façon la partie est perdue ; pour beaucoup la vente de timbres continuera à s’effectuer mais SANS rémunération : pour nous, ne vous en déplaise, votre ‘convention de partenariat’ avec La Poste ne sert à rien. Mais ce n’est pas une catastrophe, je vous le concède volontiers.
      Concernant le paquet neutre je n’ai pas d’élément suffisant pour m’étendre sur le sujet. Mes clients eux me disent que ça ne changera rien (dans les 2 sens d’ailleurs : pour l’achat comme pour leur santé). Le fameux esprit paysan fait qu’ils se moquent bien que leur paquet soit jaune, rouge ou vert… Pour les cigarettes menthol (c’est comme pour les timbres ) ça représente moins de 1% de mon CA en tabac. Aussi, pour nous, permettez-moi de douter du résultat de votre étude (est ce le même organisme indépendant que celui qui a fait l’étude pour les timbres poste ?). D’ailleurs cette étude est-elle publique ? Où peut-on la consulter ? Où a-t-elle été effectuée ? Dans quelles conditions ?
      D’autres résultats de l’étude semblent aussi incohérents : seulement 22% des fumeurs disent qu’ils voudraient alors s’approvisionner par d’autres moyens ? Mais ils sont déjà au moins 75% à le vouloir (différence entre vouloir et pouvoir). Un rapport concède que le marché parallèle en France (cigarettes achetées en dehors du réseau officiel des buralistes) représente déjà 26,3% en 2014 (donc bien plus que vos 22%…). Et même par expérience, ne voyez-vous pas derrière votre comptoir, comme buraliste, des clients réguliers qui cessent tout achat de cigarettes pendant une période ? Posez leur alors la question : ils ont certainement fait un passage de l’autre côté de la frontière :)
      Cordialement

    • BlogMaster 15 novembre

      Bonjour,
      Pour votre gouverne, tout buraliste non adhérent depuis plus de 3 ans ne fait plus l’objet d’un nouvel appel à cotisation…
      Dans les autres cas, 2 mois avant le prélèvement de votre cotisation, vous recevez un courrier ( de couleur ) adossé à votre facture Logista dans lequel toute la procédure est indiquée, notamment celle de refus par simple courrier ou par mail à adresser à la Confédération.
      La convention de partenariat signée avec La poste en février 2007 a permis de maintenir et de consolider notre rôle de revendeur de produits postaux du fait de sa suppression dans les charges d’emplois de notre traité de gérance.
      Concernant l’étude du cabinet Monitor Deloitte (http://www.lefigaro.fr/societes/2015/11/02/20005-20151102ARTFIG00002-les-buralistes-se-levent-contre-la-loi-touraine.php ),et concernant les chiffres évoqués:
      J’ai bien écrit cigarettes mentholées et à capsules.
      Je doute que les cigarettes à capsules ne représentent qu’une si faible proportion, surtout qu’elles ne sont vendues qu’en France.
      Les 22% de fumeurs voulant s’approvisionner par d’autres moyens s’ajouterait bien évidemment à ceux qui le font déjà habituellement.
      Etant buraliste sur un département frontalier ( vous êtes sur le blog des buralistes du haut-rhin, frontaliers de l’Allemagne vers laquelle 60000 travailleurs se rendent chaque jour pour y aller travailler ), ce n’est pas pendant une période qu’il cesse d’acheter, c’est tout le temps…Ayant perdu en 13 ans plus de 70% de volume tabac…Pas besoin de leur demander, il me le concède ouvertement tous les jours….ne faisant plus désormais comme mission que celle de dépannage….
      Cordialement

    • Buraliste rural 17 novembre

      Bonjour,
      Je note donc que « tout buraliste non adhérent depuis plus de 3 ans ne fait plus l’objet d’un nouvel appel à cotisation… » en attendant donc cette 4eme année pour savoir si vous avez raison. Et pourquoi donc 3 ans ? Si ce n’est pas du ‘forcing’, ça ! Vous attendez 3 ans pour que le buraliste craque ? Aussi vous noterez que j’ai raison de parler d’un parcours du combattant s’il faut 3 ans à votre Confédération pour comprendre (ou se faire tirer l’oreille).
      Par ailleurs, je ne sais pas pour les autres mais je peux vous affirmer, qu’en ce qui me concerne, je ne reçois et n’ai jamais reçu un courrier (de couleur ou pas) adossée à ma facture. La seule façon de s’en rendre compte et de regarder en détail le bas du relevé de situation du mois précédant le prélèvement (et non pas 2 mois !) pour lire un intitulé bizarre ‘Cotisation CNDT – Appel’ avec un renvoi « au nom et pour le compte de la Confédération des Buralistes… » et le montant qui sera débité. Sur ce document (et même en annexe) il n’est absolument pas mentionnée une quelconque procédure de refus et il se garde bien aussi d’indiquer que l’on puisse même refuser… Je suis désolé mais je vous invite vraiment à vous rapprocher de votre Confédération car si le procédé que vous décrivez a été appliqué un jour il ne l’est plus car je ne pense pas avoir droit à une mesure particulière. Je note aussi qu’aucune correspondance de la Confédération n’informe au préalable le nouveau buraliste de ce prélèvement.
      Aussi la première année et à condition d’avoir bien fait attention au relevé de situation en question (il ne faut pas le louper celui là …) vous êtes surpris par cette ligne (car même lors de la formation initiale obligatoire on s’est bien gardé de vous prévenir. Et pourtant on aurait le temps, n’est ce pas ;) )
      Merci pour le lien de la page du Figaro mais il manque les conditions de l’étude et le rapport que vous (la Confédération) avez demandé à ce cabinet de conseil basé aux Etats Unis.
      Vous doutez que les cigarettes à capsules représentent une si faible proportion de mes ventes. Et bien cela corrobore juste le fait que nous ne sommes effectivement pas dans le même monde et que, décidemment, la Confédération connait très mal (sans doute à force d’ignorer) les petits buralistes ruraux. Je sens que je vais sans doute vous surprendre mais je peux vous affirmer que je ne vends aucune cigarette à capsules et depuis mon ouverture, aucun client même de passage (français ou étranger) ne m’a demandé de telles cigarettes.
      Et 22% voulant qui s’ajouterait à 26,5% faisant… excusez moi mais ça ne fait pas très sérieux ou alors il faut que l’étude démontre que ces 22% s’approvisionnerait effectivement et n’en émette pas juste la volonté ou le désir (Vouloir n’est pas Faire comme Vouloir n’est pas Pouvoir).
      Sinon, je sais bien que vous êtes sur un département frontalier de l’Allemagne. C’était un clin d’œil… Mais je ne sais pas depuis quand vous êtes installé car il fut bien un temps où les buralistes du Haut-Rhin se frottaient les mains lorsque la situation était inversée avec des Allemands qui passaient la frontière pour acheter des cigarettes lorsque celles-ci étaient plus chères chez eux, non ?
      Cordialement

    • BlogMaster 17 novembre

      Bonjour,
      Que vous ne lisiez pas vos courriers et/ou que vous n’examiniez pas vos factures, je veux bien le comprendre compte tenu du nombre de documents que nous avons , nous buralistes, à gérer.
      Par contre, que vous assimiliez la Confédération à des voleurs, là vous dépassez allégrement les bornes.
      Je vais clore ici le débat en vous signifiant que, même à postériori, même quand vous recevez les factures acquittées, nous n’avons jamais refusé le remboursement d’une cotisation qu’un buraliste aurait versée soit à tort soit par omission…
      Que vous ne croyez pas en l’utilité de la Confédération et de ses élus ( Tous buralistes en activité comme vous et moi ) pour défendre tous les jours vos intérêts et de l’ensemble du réseau, vous en avez toute liberté…Nul n’est parfait en ce monde…d’un côté comme de l’autre….
      Cordialement

    • Buraliste rural 17 novembre

      Bonjour,
      Oh, voilà ce que l’on appelle ‘botter en touche’.
      Mais je comprends que certaines vérités soient dérangeantes.
      Trop facile de tenter de faire croire que je ne lise pas mes courriers et que je n’examine pas mes factures… Moi, en tout cas j’ai la preuve de ce que j’avance, tout est factuel : relevé de situation logista en date du 5 du mois => échéance cotisation au 6 du mois suivant (soit 1 mois + 1 jour et non 2 mois …) ; aucune réponse bien entendu sur le ‘forcing’ pendant 3 ans ; sur les absences de courriers relatifs à une éventuelle procédure de refus et à une information de la Confédération préalable au 1er prélèvement,…
      Je n’ai jamais écrit que la Confédération refusait de rembourser. Il ne manquerait plus que ça et dans cette hypothèse, j’aurai attaqué auprès des tribunaux… Mais de là à renverser la situation et parler uniquement de cotisation qu’un buraliste aurait versée soit à tort soit par omission… Ce n’est pas ce dont il était l’objet (une cotisation versée à tort ou par omission ?) mais il était question des cotisations ponctionnées sans le consentement préalable et explicite du buraliste (la fameuse » récolte des cotisations »).
      Et dans votre dernier paragraphe, vous revenez une fois de plus sur : « la Confédération et ses élus (tous buralistes en activité comme vous et moi)… ». Non, je m’insurge encore contre cet amalgame. Je ne fais partie ni de « la Confédération » ni de « la Confédération et ses élus »… Vous faites ce que vous voulez et si vous voulez faire partie de cette Confédération libre à vous mais laissez moi aussi le choix de faire ce que je veux dans ce domaine : C’est la base de ce que l’on appelle la LIBERTE! (cf. la liberté d’adhésion).
      Cordialement
      P.S. : « Le Préambule de 1946, repris par l’actuelle Constitution dispose « Tout homme peut défendre ses droits et intérêts par l’action syndicale et adhérer au syndicat de son choix »… En affirmant que chacun peut adhérer au syndicat de son choix, le Préambule conforte implicitement la liberté de ne pas adhérer au syndicat que l’on n’a pas choisi… ». Cf également : article 11 de la Convention de sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés fondamentales.

    • BlogMaster 17 novembre

      Re bonjour,
      Pourquoi serait ce dérageant ?
      Ce mode opératoire est connu de tous…
      Factuellement, je reçois personnellement comme tout buraliste ( adhérent ou non adhérent depuis – de 3ans ) un courrier 2 mois avant m’informant du prélèvement prochain de ma cotisation syndicale ( via le relevé LOGISTA ) et de ma faculté d’y renoncer librement par courrier ou mail.
      Ce que vous faites de ce courrier, je ne puis vous dire…
      Si vous êtes également diffuseur de presse, vous recevez également le même style de courrier envoyé via votre dépositaire préalablement au prélèvement de la cotisation syndicale pour le compte de l’UNDP….
      La cotisation syndicale de la confédération figure ensuite durant minimum un mois sur votre facturation Logista.
      Selon votre cadencier de livraison, cela figure donc 1 voire plusieurs fois sur votre relevé de situation LOGISTA comme la cotisation EDC, si vous y adhérez ou comme une éventuelle régularisation de votre crédit de stock.
      Il vous est donc difficile de l’ignorer et éventuellement de demander à en être exonéré avant même le prélèvement.
      Vous semblez plus que tout attacher à votre liberté de choix et de décision, cela vous honore.
      Je prends bonne note que ce système ne vous convient pas.
      Dès lors, l’année prochaine, selon vos écrits, vous serez donc dispenser de toute démarche…puisque non appelé à cotiser…Votre « parcours du combattant » sera enfin terminé.
      Quant au reste, relisez moi bien, j’ai juste écrit, entre parenthèse, que vous étiez buraliste comme vous et moi…sans vous assimiler à la Confédération ou vous considérer comme un élu syndical…Et là, je crois ne pas m’être trompé.
      Cordialement

  2. Buraliste rural 17 octobre

    Bonsoir,
    Donc, même en considérant les chiffres communiqués par votre propre confédération, le résultat est bien décevant… : Vous avouez donc avoir perdu, avoir délaissé 28% des buralistes parmi ceux qui, avant, commercialisaient des timbres (26% des buralistes qui commercialisaient les timbres ne se sont même pas inscrits) ! En outre, les commandes étant passées pour une consommation moyenne mensuelle (différé à 30 jours), seulement 40% des buralistes passent une commande sur le site, en septembre, soit après la période de rodage (11 000 sur 27000 buralistes)…
    Par ailleurs, pourriez-vous m’expliquer comment vous pouvez écrire que « le site Web fait désormais 92% du CA global » puisque, par définition, vous ne pouvez plus connaître le chiffre réalisé par les buralistes qui, comme moi, maintenant se rendent dans les bureaux de poste pour acheter les timbres sans passer par votre système ?
    Permettez-moi d’être aussi surpris par le panier moyen des commandes (vous annoncez 1 280 €). Donc, 15 840 buralistes (72% de 22 000) ont passés des commandes pour un montant moyen de 1 280€ (montant vente mensuelle) !!! Considérant effectivement l’impact de cette activité sur le compte d’exploitation (cf. votre post du 17/09), je ne pensais pas que nous avions autant de buralistes si bien « lotis ».
    Enfin, pour les réclamations le chiffre est effectivement très correct (sauf bien sûr pour la centaine de buralistes concernés) mais avouez que le contraire aurait bien été le comble.
    Cordialement
    P.S. : Attention toutefois à vos chiffres car ils se révèlent parfois incohérents : le 22 août vous SAVIEZ qu’à peine 70% des buralistes commercialisaient des timbres postaux (cf. votre post), soit moins de 19 000 (70% de 27000) et ce 15 octobre ils étaient 22 000 commercialisant des timbres (quelle inflation !) dont 74% de convertis à l’inscription.

    Répondre

  3. Buraliste rural 14 octobre

    Bonjour,

    Au risque de vous déplaire, je reprends juste ici vos assertions pour y apporter la contradiction qui s’impose :

    «…tous les buralistes sont désormais logés à la même enseigne » Faux ! Il y a maintenant deux catégories de buralistes : Ceux utilisant le nouveau système et ceux, pour éviter les frais de port supérieurs au montant de la commission, continuant à se rendre dans leur bureau de poste pour s’approvisionner en timbres sans toucher la commission.

    « … des décisions qui puissent déplaire à certains mais qui satisfassent la majorité ». Quelle majorité ? Tous les buralistes que j’ai contactés dans ma région sont contre y compris des représentants syndicaux qui me disent avoir alerté au préalable la Confédération. Donc, soit vous êtes dans une bulle, soit vous choisissez vos interlocuteurs parmi ceux qui n’osent vous contredire, soit nous ne vivons pas dans le même monde…

    « … le sujet du timbre poste est un sujet au combien important et primordial pour les buralistes » Est-ce une boutade ? Le sujet du timbre poste est insignifiant pour notre activité mais est-ce pour autant qu’il doit être fait n’importe quoi en la matière ? Je vous retourne la question : pourquoi supprimer ce qui marche ? Il aurait juste fallu l’améliorer.

    « … nouveaux buralistes, j’évoquais évidemment les buralistes n’ayant pas connu l’ancien système de facturation et de distribution ». C’est la meilleure ! Et le pire des arguments… C’est une évidence que, comme le disait un célèbre écrivain, «on ne peut désirer ce qu’on ne connaît pas ». :=) Supprimer la production de foie gras et les générations futures n’en demanderont plus… Mettez en place les paquets neutres et les futurs buralistes ne se poseront pas de question, …

    Cordialement

    P.S. : « (Ce n’est pas parce que l’on est sur un support informatique que la politesse n’est pas de mise….) » mais plus de formule finale de politesse de votre part à présent? ;)

    Répondre

    • BlogMaster 15 octobre

      Bonsoir,

      Je tenais à vous apporter quelques chiffres après 3 mois de basculement obligatoire via le site maisondesburalistes.fr sur le site web de la Poste pour la commande de produits postaux.
      74% des 22000 buralistes commercialisant des timbres ont d’ores et déjà basculé sur le site et ont ouvert leur compte..72% y ont passé commande…
      Il y a bien sûr eu un pic d’inscription dès juin / juillet mais les inscriptions continuent sur un flot moindre mais régulier..1800 en septembre….
      Le site web fait désormais 92 % du CA global.
      Le nombre de commande est passé de 10000 ( passées par 8300 buralistes ) en juin à 15000 ( passées par 11000 buralistes )en septembre.
      Le panier moyen de commande y est de 1280 €uros ( contre 960 en Bureau de Poste )
      0.9% des commandes ont fait l’objet d’une réclamation.
      Bien cordialement

  4. lefebvre 2 octobre

    Commande de timbres cordialement

    Répondre

  5. Delmas 24 septembre

    impossible accéder commande timbres

    Répondre

    • BlogMaster 24 septembre

      Bonjour….
      Appelez au 01.53.21.10.00 puis faites le 1…Une assistance téléphonique vous aide à vous connecter.

  6. Jeannot 16 septembre

    Je ne parviens pas à me connecter au site.
    Est ce parce que je ne cotise plus?
    Merci
    Cordialement

    Répondre

    • BlogMaster 16 septembre

      Bonjour,
      De quel site parlez-vous ? S’il s’agit du site de commande en ligne des produits postaux, veuillez appeler au 01.53.10.10.00 puis faites le 1….Une assistance téléphonique est là pour vous aider.
      Cordialement

  7. Buraliste rural 16 septembre

    Bonjour,
    Permettez-moi d’aborder le début de ma réponse en reprenant la dernière phrase de votre post car vous semblez considérer à tort que l’opposition au nouveau système n’émanerait que des réfractaires aux nouvelles technologies. Cette position, plus dogmatique que pragmatique, vous amène d’ailleurs à assener quelques contre- vérités (voir fin de message). Je suis un fervent adepte des nouvelles technologies mais je considère pour ma part que celles ci doivent être un outil non une doctrine.
    Si l’avenir des buralistes était tout simplement d’être remplacé par des distributeurs voire des robots, accompagneriez vous ce changement avec autant d’empressement ? A moins que le gouvernement n’estime que le pas franchi par la confédération des buralistes doive être imité et, dans un souci de la mise en avant des outils modernes de communication, propose directement aux consommateurs de se ravitailler via internet auprès de plates-formes logistiques régionales offrant même les frais de port à partir de 2 cartouches commandées …
    Contrairement à vous, je pense que bon nombre de bureaux de tabac et notamment dans les communes de moins de 500 habitants (soit plus de 50% des communes françaises – source INSEE) vendent effectivement moins de 200€ de timbres poste par mois. Ainsi ce raisonnement pour appréhender ce problème montre bien que la Confédération des buralistes est surtout soucieuse de l’intérêt des ‘gros’ buralistes au mépris des petits.
    D’ailleurs, sur les 500 testeurs choisis initialement par la Confédération il serait intéressant de savoir justement combien était situé en zone rurale, combien vendait moins de 200€ de timbres par mois, combien n’était pas inféodé à la Confédération et avait donc leur libre arbitre… Concernant l’avance consentie par La Poste aux buralistes, je ne fait pas non plus la même analyse que vous. Cette avance « est équivalente à 1 mois moyen de commande … ». Elle sert de ‘fonds de roulement’ et les buralistes la remboursent tous les mois en payant par rotation leur nouvelle commande. C’est une vision simpliste de considérer que les timbres de l’avance auraient été vendus ‘depuis bien longtemps’. Les timbres qui sont aujourd’hui dans mon tiroir sont justement ceux qui appartiennent à La Poste et qui m’évite à avoir à avancer la somme correspondante pour pouvoir, ensuite, les proposer à la vente (c’est une simple avance délivrée par La Poste pour permettre de suppléer leurs bureaux dans cette fonction).
    Vous annoncez (vous ‘savez…’) que 70% des buralistes commercialiseraient les timbres poste. Je n’ai pas fait d’enquête à ce sujet et, peut être contrairement à vous, je n’ai pas fait renseigner un questionnaire à chaque buraliste pour le savoir mais, personnellement je ne me suis jamais vu refuser la vente de timbres poste chez un buraliste. En outre, dans mon secteur géographique tous les buralistes vendent des timbres poste (mais ce n’est peut être pas le cas dans les centres urbains).
    En tout état de cause, j’attends donc avec impatience les chiffres, impartiaux bien sur, qui seront communiqués par la Confédération des buralistes car je doute que plus de 50% des buralistes adhèrent à votre ‘mécanisme’ en commandant régulièrement leurs timbres. Il faut toutefois savoir que La Poste certainement soucieuse des bons résultats dépêche des agents pour téléphoner personnellement aux buralistes qui ne se seraient pas encore inscrits… Avec ce ‘forcing’, cet excès de zèle les inscriptions seront peut être à la hauteur mais j’espère que seront communiqués les chiffres des buralistes actifs et réguliers dans les commandes sur le site (ce chiffre risquant d’ailleurs de s’étioler).
    Pourtant, je ne doute absolument pas que ce nouveau système de ravitaillement puisse être très utile voire indispensable pour certains buralistes, je n’insurge juste sur le fait que la Confédération ait mis en place ce système en écrasant le système existant. Pour certains buralistes ce nouveau système revient, pour ne pas avoir à subir les frais de port, à inverser la démarche et à avancer à La Poste le montant des timbres poste à vendre. De plus, vous expliquerez au buraliste situé en face ou à proximité d’un bureau de poste que la modernité consiste, au lieu de traverser la rue, à commander sur Internet et à attendre 48h pour être livré… Enfin par ce système vous participez indirectement à la fermeture des bureaux de poste puisque vous réduisez de fait ainsi leur activité au niveau local.
    Pour conclure, comme bons nombres de buraliste, je continuerai bien sûr à proposer à mes clients des timbres poste. La Confédération ne sera en fait parvenue qu’à supprimer le montant (même faible) des commissions. J’espère juste, qu’à l’avenir, cette Confédération agisse avec plus de discernement et n’aille pas encore à l’encontre des intérêts des (ou de certains) buralistes.
    Cordialement
    P.S. :
    Ne pas écrire :
    « … de se faire livrer à domicile gratuitement » mais :. se faire livrer gratuitement à partir de X euros d’achat.
    « Je puis vous assurer que les nouveaux buralistes ne se posent même pas la question et apprécient grandement ce mode de commande et de distribution. ». C’est faux ! Je suis justement un nouveau buraliste et ne prenez pas, s’il vous plait, les nouveaux buralistes pour des idiots : ils sont, eux aussi, capable d’analyse et de discernement.

    Répondre

    • BlogMaster 17 septembre

      Monsieur bonjour,
      La Confédération des buralistes, ne vous en déplaise, a toujours travaillé dans l’intérêt général et dans le souci de la plus parfaite équité pour l’ensemble du réseau des buralistes…C’est d’ailleurs le cas pour ce nouveau système de commande en ligne puisque tous les buralistes sont désormais logés à la même enseigne.
      Il faut savoir prendre des décisions qui puissent déplaire à certains mais qui satisfassent la majorité.
      Ce nouveau moyen de distribution est un souhait commun de La Poste ( dont l’activité courrier est loin d’être aujourd’hui la préoccupation première compte tenu de la baisse constante des volumes ) et de la Confédération avec l’opportunité d’y adjoindre d’autres services ultérieurement.
      Je constate régulièrement que le sujet du timbre poste est un sujet au combien important et primordial pour les buralistes…Mais il faut savoir aussi relativiser l’impact de cette activité sur votre compte d’exploitation….que vous soyez un « petit » ou un « gros » buraliste.
      P.S: Quand je parlais précédemment des nouveaux buralistes, j’évoquais évidemment les buralistes n’ayant pas connu l’ancien système de facturation et de distribution.

  8. Chen 3 septembre

    Je n’ai pas accès à l’espace de commande la poste j’ai pourtant un compte dans la maison des buralistes

    Répondre

    • BlogMaster 3 septembre

      Veuillez appeler au 01.53.21.10.00 puis tapez 1
      Une assistance téléphonique vous donnera tous les renseignements

  9. Buraliste rural 22 août

    Bonjour,
    Je suis désolé de contredire un représentant de la Haute confédération des buralistes mais il est faux d’affirmer que le système est « non seulement apprécié mais totalement plébiscité » par les buralistes.
    Un réel contact avec les buralistes, en zone rurale notamment, vous montrerait que ce système est fortement décrié y compris par certains représentants syndicaux.
    S’il peut être avantageux pour les ‘gros buralistes’ ou ceux en zone urbaine il est néfaste pour les autres.
    En effet, pour les petits buralistes, il implique une commande relativement importante pour éviter les frais de port (sinon le montant des frais de port est supérieur à la commission) et ainsi votre argument sur le manque de trésorerie ne tient plus car le système est inique au point d’obliger le petit buraliste à faire l’avance de trésorerie (au delà de 30 jours).
    En revanche, pour la Poste c’est ‘tout bénéfice’ : elle récupère cette année les millions d’euros d’avance accordée précédemment et gagne également désormais des milliers d’euros avec l’économie de commissions sur tous les buralistes qui continueront à proposer des timbres à leurs clients sans passer par les inconvénients du site en ligne.
    Si la confédération des buralistes est honnête elle devrait publier en cette fin d’année 2015, le montant total des avances récupérées par la Poste et le nombre de buralistes utilisant régulièrement le site pour commander les timbres postes (en dessous de 50% des 27000 buralistes soit 13 500, l’échec du ‘négociateur’ de la confédération des buralistes serait ainsi évident).
    Mais La Poste peut se rassurer car les petits buralistes hors des grandes zones urbaines continueront bien sûr, même gracieusement, à offrir ce service aux habitants.
    « « Reconnaître ses erreurs est une marque de courage et preuve d’intelligence. »
    Cordialement

    Répondre

    • BlogMaster 22 août

      Bonjour,
      Durant 3 ans, 500 testeurs répartis sur l’ensemble du territoire ont utilisé ce système et l’ont plébiscité.
      Cela a été étendu pendant un an à plusieurs départements ruraux et cela a été également et totalement apprécié.
      Le problème du franco de port ( et donc de la trésorerie ) peut certes être un problème pour certains buralistes mais ils sont rares à vendre moins de 200€ de timbres ( représentant environ 8€ de commissions ) sur 30 jours….
      Quant à l’avance gratuite, il aurait fallu la rembourser tôt ou tard ( Rappel: elle est en moyenne d’environ 450 €uros )…La Poste ne fait aucun bénéfice et ne fait que récupérer les sommes allouées sous forme de dotation en timbres lors de votre prise de fonction ( Timbres que vous avez vendu depuis bien longtemps, je pense )…Comme cela sera le cas le jour où la dématérialisation de l’ensemble des timbres fiscaux sera en place…
      Je n’ai pas connaissance des chiffres que vous annoncez quant aux buralistes utilisant ou s’étant enregistrés sur le site de commande en ligne.
      Mais je suis certain que ceux-ci seront communiqués lors de notre prochain congrès national des 15 et 16 octobre prochain.
      Je sais toutefois qu’à peine 70% des buralistes commercialisent des timbres postaux..
      Cela est à peine moins pour les timbres fiscaux d’ailleurs…qui sont pourtant la seule charge d’emploi de notre traité de gérance renforçant notre statut de préposé de l’administration…Et la raison principale donnée par les buralistes de la non commercialisation des timbres fiscaux est le problème et le manque de temps pour se déplacer jusqu’au Trésor Public pour devoir s’approvisionner…Comme quoi, cela marcherait pour les timbres fiscaux et pas les timbres postaux…bizarre, non ?
      Je ne pense pas que les buralistes des zones urbaines soient plus privilégiés par ce système, les zones urbaines étant toutes dotées de un voire plusieurs points de vente de La Poste, donc à proximité de leurs commerces.
      Par contre, compte tenu des nombreuses fermetures de guichets postaux en milieu rural, beaucoup de buralistes ruraux n’ayant plus de poste dans leur commune ou dans les environs doivent déserter ( voire fermer s’il travaille seul ) leurs points de vente durant une demi heure, une heure voir plus pour aller s’approvisionner…Je pense que ces derniers apprécient ce service de pouvoir passer commande à tout heure du jour ou de la nuit et de se faire livrer à domicile gratuitement.
      Nous sommes conscients que cela puisse chambouler les habitudes de certains mais il faut aussi vivre avec son temps.
      Je puis vous assurer que les nouveaux buralistes ne se posent même pas la question et apprécient grandement ce mode de commande et de distribution.
      Notre avenir passe et passera par l’utilisation d’outils modernes ( que ce soit pour la commercialisation de produits et/oi pour la gestion de nos boutiques ) et notre capacité à les appréhender et à les mettre en avant.
      « On ne subit pas l’avenir, on le fait »
      Cordialement

  10. LE TREFLE 16 août

    Bonjour,
    J’ai souhaité m’inscrire à la maisonsdesburalistes pour accéder à l’espace de commande de timbres postaux, mais le bouton « je m’inscris » semble inactif…. ai-je omis quelque chose?
    merci

    Répondre

    • LE TREFLE 16 août

      Pour gagner du temps, j’ai bien TOUT complété (adresse mail, mdp confirmé et validé, code pdv adf, code douanes), j’ai coché « j’accepte les conditions… », et j’ai TOUT vérifié ensuite…

      j’ai beau cliquer sur le bouton « je m’inscris » rien ne se passe.

    • BlogMaster 21 août

      Bonjour,
      Vérifiez dans « Mon compte » que tous les éléments renseignés sont bien présents puis n’oubliez pas de valider en bas de page…Si ensuite cela ne fonctionne toujours pas lors de votre accès à l’espace de La Poste, veuillez appeler au 01.53.21.10.00, on vous aidera…
      Cordialement

  11. Smethurst 18 juillet

    systeme de merde ça marche très bien avant

    Répondre

    • BlogMaster 18 juillet

      D’abord bonjour ( Ce n’est pas parce que l’on est sur un support informatique que la politesse n’est pas de mise….),
      Vous pouvez estimer que ce système ne vous satisfait pas car vous avez une agence postale près de chez vous ou que vous avez des employé(e)s vous permettant de vous absenter pour aller vous approvisionner.
      Ce n’est pas le cas d’une grande majorité des buralistes qui ne s’approvisionnaient plus faute de temps ( comme les timbres fiscaux d’ailleurs !! )
      Ce nouveau système plus moderne permet à TOUS les buralistes d’avoir accès via ce site de commande en ligne à une offre plus abondante de produits, à toute heure, sans se déplacer, avec livraison sécurisée sur votre lieu de vente et surtout la possibilité de payer par prélèvement à 30 jours.
      Car le manque de trésorerie est aussi un énorme problème pour beaucoup de buralistes.
      je reconnais qu’ avec ce nouveau système il faut savoir anticiper sa commande en fonction du délai d’approvisionnement qui est de 2 voire 3 jours ouvrés.
      Mais anticiper et prévoir sont le lot quotidien de tout buraliste, de tout commerçant, de tout chef d’entreprise….
      Testé depuis 3 ans auprès d’un échantillon de 500 buralistes puis de 1500 buralistes, ce système a été non seulement apprécié mais totalement plébiscité d’où sa généralisation depuis le 1er juin.
      Bien cordialement

  12. figuiere nicole 10 juillet

    je n’arrive pas à accéder à la commande de timbres

    Répondre

    • BlogMaster 10 juillet

      Bonjour,
      Si vous n’arrivez pas à vous identifier et à entrer vos n° SIRET et TVA Intracommunautaire sur le site http://www.maisondesburalistes.fr, veuillez appeler le 01.53.21.10.00.
      Une cellule téléphonique est dédiée aux buralistes pour vous accompagner.
      Cordialement

  13. DAVID Cécile 29 juin

    impossible de se connecter pôur commander des timbres

    Répondre

    • BlogMaster 29 juin

      Bonjour,
      Si vous n’arrivez pas à vous identifier sur le site maisondesburalistes.fr pour accéder au site de commande en ligne de la Poste, veuillez appeler le 01.53.21.10.00.Il y a une assistance téléphonique qui est spécialement mise en place pour vous aider…

  14. DEGUETTE Nicole 19 juin

    Bonjour,

    Il m’est impossible de me connecter sur « espace commande la poste » pour l’achat de mes timbres

    Message d’erreur : « the website encountered error. Please try later », et ce problème depuis 2 jours

    Merci de m’informer de la marche à suivre

    Répondre

    • BlogMaster 19 juin

      Le site de la Poste a malheureusement subi un problème technique…Il est en cours de rétablissement…Nous ne pouvons que vous conseiller de vous y rendre régulièrement pour voir s’il est à nouveau accessible..
      Cordialement

  15. guzzo fabrice 18 juin

    Bonjour, je me suis inscrite sur le cite mais je voudrai etre preleve a qui dois je demander le certificatSEPA merci pour une reponse rapide

    Répondre

    • BlogMaster 18 juin

      Bonjour,
      Du moment que vous êtes inscrit sur le site maisondesburalistes, dès le lendemain, vous pouvez normalement accéder au mode de paiement prélèvement sur l’espace de commande de la Poste.
      Toutefois, il faut avoir, si cela est votre cas, remboursé l’avance gratuite que la Poste vous a octroyée au démarrage de votre activité ( courrier que vous devez avoir reçu dernièrement ).
      Tant que cette avance n’a pas été remboursée, vous ne pourrez payer que par chèque ou par CB ( Astuce: la CB à débit différé peut également être intéressante pour le délai de paiement ).
      En cas de souci sur l’espace de commande de la Poste, n’hésitez pas à contacter le service téléphonique dédié spécifiquement aux buralistes au 03.53.03.19.23.
      Espérant avoir répondu rapidement à votre attente.
      Bien cordialement

Laisser un commentaire

Sur la route de Lawspet |
"Cercle de l'Amit... |
UNACITA-ISTRES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | COS toujours...
| livr'ados
| Association des Personnes O...