Au delà de la rancoeur, il faut savoir raison garder…

Au delà de la colère et de l’amertume suite au résultat du vote de mercredi dernier , il faut savoir raison garder et soyons clair, franc et pragmatique:

NOUS AVONS PERDU CETTE BATAILLE CONTRE LE PAQUET GENERIQUE !

Même s’il reste quelques infimes espoirs ( vote solennel de loi dans sa globalité mardi, volonté des sénateurs de réintroduire le texte via la commission des affaires sociales et recours devant le Conseil constitutionnel ), il faut malheureusement se rendre à cette évidence et en accepter le résultat.

Il y a, depuis quelques jours, au sein de quelques chambres syndicales départementales un vent de révolte.

Cette révolte à postériori est louable et compréhensible compte tenu de toute l’énergie déployée depuis plus d’un an.

Toutefois, les rancunes et la rancoeur ne doivent occulter d’où nous partions.

Malgré des combats antérieurs, le paquet neutre a été voté en 1ère lecture le vendredi 3 avril dernier.

Pour la grande majorité d’entre nous, la messe était dite…le paquet neutre était instauré.

Contre vents et marées, nous avons retroussé les manches et nous sommes allés jusqu’au bout ( même si certains vont toujours dire que cela n’était pas assez ) par de multiples actions.

Dès lors, les clivages politiques se sont réveillés sur ce sujet sociétal….et nous avons réussi à mettre le doute au plus haut niveau de l’Etat !

Certes, la défaite est amère car nous avions réussi à renverser la tendance en quelques mois et à devenir plus optimiste que pessimiste  !

Certes, la méthode magouilleuse des socialistes est discutable mais nous savions aussi ( et nous l’avons dit à maintes reprises ) que tout se jouerait à quelques voix, sur un coup de Trafalgar.

Les socialistes s’y étaient préparés….Nous aussi, mais pas assez….Et le résultat est là: Une défaite à 2 voix près !

La loi du talion ?

http://www.lemondedutabac.com/wp-content/uploads/2015/11/Sans-titre.jpg

Pour être clair, certaines chambres syndicales veulent pratiquer la loi du Talion et répondre « oeil pour oeil , dent pour dent  » aux politiques lors des prochaines élections régionales.

Louable réaction mais qui n’aura aucune efficacité, non seulement sur les résultats électoraux et encore moins sur le combat désormais perdu, que nous avons mené.

Demandez à un « vote neutre », voilà le slogan !

Ne soyons ni nombriliste ni plus royaliste que le roi !

A rentrer dans une guéguerre politicienne, nous avons plus à perdre qu’à gagner.

Nous risquons d’en perdre toute légitimité en tant qu’organisation syndicale qui se veut apolitique et qui défend uniquement les intérêts d’une profession, d’un réseau.

Comment imposer à quelqu’un souhaitant voter UMP, FN ou PS, pour ne prendre que les partis les plus connus, de voter neutre ?

De plus, dans chaque région, la situation est totalement différente quant aux forces en présence.

Nous ne pouvons que douter de l’efficacité, de notre légitimité sauf à se faire plaisir en exprimant notre désarroi

  Pour quel objectif ?

Faire perdre la gauche ( A t’on besoin de nous pour la faire perdre ?) ou amplifier le vote FN ( A t’ il besoin de notre « soutien » pour faire un score important au 1er tour ) ?

Qu’avons nous à gagner, d’un côté comme de l’autre ?

Le risque est de se mettre tout le monde politique à dos et de devoir remettre des mois et des années à pouvoir obtenir un rendez vous, une entrevue.

Quand on mène une action, il y a deux principes: Une cible /Un objectif

Dans cette action, il n’y a pas de cible précise et déterminée et l’objectif est obscure ( sauf à s’auto-satisfaire en exprimant notre rancune ).

Ne parlons pas des résultats qui risquent de nous discréditer voire de nous ridiculiser.

Quelles conséquences ?

Cette action n’aura pour simple effet que de nous impliquer dans un débat qui n’est pas le nôtre et de nous couper de « contacts / relations » que nous avons souvent mis si longtemps à construire.

Les conséquences, il faut savoir les estimer, les mesurer et ne pas « partir bille en tête » sur un simple coup de sang.

Nous avons, répétons le, de nombreux combats à mener dans les jours, les semaines et les mois à venir ( menace sur la hausse des prix, 4ème contrat d’avenir, Française des Jeux etc…).

Dans ces combats, nous aurons aussi besoin de soutiens multiples.

Et après ?

Il faut évidemment exprimer avec vigueur et sans faux semblants notre colère et notre profonde amertume auprès des députés qui nous avaient fait la promesse d’être présents…

Ils nous ont lâché, trahi !

Mais, nous le répétons, les socialistes y étaient préparés…Et, tout laisse à penser qu’il serait aller jusqu’au bout pour faire passer cette mesure…soit par ordonnance soit par l’article 49-3….

Il nous faudra évidemment faire le constat de cet échec et en tirer toutes les leçons.

Nous devrons sans doute mener les prochains combats différemment, avec plus de vigueur…et plus d’unité !

Le conseil d’administration extraordinaire de la Confédération convoqué en urgence ce mardi 1er décembre sera prépondérant pour nous projeter sur les combats à venir, sur la ou les méthodes à mettre en oeuvre….Le tout, dans une unité plus que renforcée.

Soyons et restons fiers de ce que nous avons fait !



Entre magouilles et trahisons…

Afficher l'image d'origine

Mercredi soir, nous avons pu assisté à une parodie de démocratie lors du vote sur le volet tabac de la loi de modernisation de la santé présentée par Marisol Touraine.

LES MAGOUILLES A GAUCHE:

Au moment de lancer les débats sur les amendements de suppression de l’emblêmatique paquet neutre, une suspension de séance de 10 minutes a été demandé par le groupe socialistes.

10 minutes qui se sont transformé en 25 longues minutes d’attente.

25 longues minutes qui ont permis aux socialistes de resserrer les rangs et à Marisol TOURAINE et au président de groupe Bruno Le ROUX de menacer les socialistes « dissidents » souhaitant soutenir l’amendement de suppression déposé par le député Frédéric Barbier, connu pour la mission qu’il a mené auprès du réseau depuis 6 mois.

A la réouverture des débats, on a même vu le rapporteur du projet de loi, le député Gérard Sebaoun, monter dans les travées pour s’adresser à certains députés socialistes pour les convaincre à minima de s’abstenir.

Sans oublier l’arrivée impromptue de 3 députés socialistes parisiens n’ayant jamais fait auparavant leur apparition dans les débats concernés.

Et nous connaissons malheureusement le résultat: 56 voix contre 54 !!

La démocratie et les magouilles semblent toujours faire bon ménage !!

TRAHISONS DE NOS DEFENSEURS:

Outre les socialistes qui n’ont pas au le courage d’aller jusqu’à bout pour s’opposer à ce projet, on peut malheureusement aussi noter l’absence notoire de nombreux soutiens de l’opposition.

Nombreux soutiens qui ont brillé par leur absence alors même qu’ils nous avaient promis d’être présent dans l’hémicycle.

Certains étaient présents mardi soir jusqu’à la clôture des débats mais ils ont fait cruellement défaut ce fameux mercredi soir, soir du vote sur le volet tabac.

Chacun(e)de ses député(e)s nous donneront leurs réponses: de leurs plus plates excuses à un agenda compliqué en passant par des obligations extérieurs  ou de leurs présences ( pour toute la région grand est ) à des meetings politiques ( Sarkozy à Strasbourg et Philippot à Hayange )

Il n’en reste pas moins que le résultat est là et bien là !!

Nous avons perdu cette bataille pour 2 petites voix !

2 petites voix que la magouille des eux et la trahison des autres nous restent et nous resterons longtemps en travers de la gorge.

Afficher l'image d'origine

VOIX PAR VOIX !

Nous ne donnerons aucune consigne de vote – ce n’est pas notre rôle – lors des prochaines élections régionales.

Sachez toutefois que nous avons été lâché, trahi, bafoué par toute les composantes de la classe politique actuelle, tous partis confondus.

Nous vous exhortons toutefois à leur faire savoir pour tout moyen, à votre convenance, lors d’une rencontre, par un courrier, par un mail ou par voie d’affichage dans votre commerce.

On nous a menti ! On nous a trahi ! On nous a bafoué !

On nous a tout simplement lâché….Alors faites le savoir à qui voudra bien l’entendre !!

Une voix se mérite non seulement par des paroles mais avant tout par des actes !!

ET APRES ?

Même s’il sera désormais difficile d’inverser la tendance suite à ce vote, il reste quelques opportunités que nous saisirons A FOND.

D’abord,  de par les sénateurs ( que nous allons tous recontacter  ) qui se sentent bafoués et qui souhaitent à nouveau revenir sur le sujet lors de la prochaine commission des affaires sociales et de son examen final.

Ensuite, de par le côté judiciaire, où nous sommes prêts à lancer toutes procédures pour enrayer ce dispositif, notamment auprès du Conseil Constitutionnel.

C’est pour cela qu’il faut impérativement maintenir une pression forte !

ON NE LÂCHE RIEN…

Nous avons encore des combats et des négociations à mener, ne serait ce que la construction du prochain contrat d’avenir, le risque d’une future hausse des prix, le dossier FDJ,  etc etc… !!

C’EST POURQUOI, IL NOUS FAUT RESTER UNIS !



Le paquet neutre voté à 2 voix près….

paquetneutre

Aujourd’hui, c’est la tête des mauvais jours pour les buralistes de France.

Après plus d’un an de combats incessants, la messe est dite ( même si des recours sont encore possibles ):

La mesure emblématique de Marisol Touraine, le paquet neutre ( cigarettes, tabac à rouler et papier à rouler ), a été voté, après un long débat quelquefois houleux, par 56 voix pour et 54 contre.

Toutes les autres mesures ( suppression des menthol et des capsules, présentation de la pièce d’identité, suppression de la PLV etc etc ) ont été également votées.

A 2 voix près, l’amertume peut l’emporter mais la fierté doit rester….

L’essentiel est que nous restions unis car d’autres combats nous attendent sur les prix, sur la négociation du prochain contrat d’avenir, sur la politique de la FDJ etc etc….



Etat d’urgence: un mal pour un bien ?

Afficher l'image d'origine

En prolongement l’état d’urgence de 3 mois suite aux attentats du 13 novembre dernier, cela ne nous permet pas, malheureusement, de manifester sur la voie publique notre profond désaccord contre le projet de paquet neutre qui sera débattu définitivement à partir du mardi 24 novembre à l’Assemblée Nationale

Mais, cet état d’urgence prolonge également de fait le contrôle permanent aux frontières de la France.

Et là, bizarrement, depuis la mise en place de cette mesure restrictive de libre circulation,

il y a déjà, selon les dires de nombreux buralistes proches des frontières,

un retour important de clients fumeurs vers leurs commerces de proximité.

Un mal pour un bien….

Quoique….méfiance

Car, ne va t’ on nous dire, à postériori, que les français fumeraient de plus en plus ?



Les dernières cartouches de Mister MARLBORO

Afficher l'image d'origine

Après avoir été considéré comme mort à plusieurs reprises, l’un des chefs d’AQMI et chef de Al-Mourabitoune , le djihadiste algérien Mokthar Belmokhar, alias « le borgne », refait aujourd’hui son apparition dans l’actualité après la prise d’otages meurtrière ( 27 morts ) de l’Hôtel Radisson de Bamako au Mali.

Surnommé « Mister Marlboro » par les services secrets algériens, il est connu pour financer son organisation par le trafic de drogue et la contrebande de cigarettes en Afrique du Nord.

Nous vous laissons lire ci dessous le rapport du CAT ( Centre d’Analyse du Terrorisme ) de mars 2015, rapport faisant la part belle aux trafics et à la contrebande de cigarettes comme une des sources de financement des organisations terroristes.

Vous y retrouverez évidemment  « Mister Marlboro » en page 6 et 7 mais, pas seulement, car vous y noterez également des autres noms comme Amédy Coulibaly ( page 8 et 9 ), un des auteurs des attentats contre Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher en janvier dernier à Paris.

fichier pdf Focus-CAT-TF-Cigarette-Mars-2015



Nouveau report de l’examen du projet de Loi Santé

Afficher l'image d'origine

Suite à une réunion houleuse des représentants de groupe ce matin à l’Assemblée Nationale, il semblerait que Matignon soit intervenu dans le calendrier législatif.

Du fait de l’encombrement des textes à voter dans l’urgence dans le cadre de l’état d’urgence,

du souhait des députés de retourner dans leurs circonscriptions pour des cérémonies de recueillement et la reprise de la campagne pour les régionales,

Marisol Touraine a annoncé, cet après-midi lors des questions au gouvernement, le report de l’examen final de « son » projet de loi

à partir du  mardi 24 novembre prochain.

40 articles, quelques 700 amendements devront être discutés entre le mardi 24 novembre vers 16h30 et le mercredi soir après les traditionnelles questions au gouvernement….

Compte tenu de cet engorgement du calendrier législatif et malgré, semble t’ il, d’autres priorités, tout  laisse vraiment à penser que le forcing est encore et toujours de mise…



Paquet neutre: examen de la loi reporté à mardi, mercredi puis jeudi…

Suite aux événements tragiques survenus ce vendredi 13 à Paris, le calendrier parlementaire est quelque peu chamboulé.

Compte tenu de la tenue d’un Congrès réunissant députés et sénateurs à Versailles ce lundi 16 novembre, du vote du projet de loi sur l’Etat d’urgence, l’examen du projet de loi Santé, dans laquelle figure le paquet neutre, sera décalé à jeudi.

Malgré une demande de report de la part de l’opposition lors des questions au gouvernement à l’Assemblée Nationale, Marisol Touraine s’y est opposée.

Encore une fois, la Ministre de la Santé montre son obscurantisme.

N’y a t’il pas d’autres priorités aujourd’hui ? Apparemment non !!!

Sa proposition de loi sera donc débattue à partir de jeudi après midi et devra se conclure vendredi soir….

700 amendements seront en discussion sur 1 journée et demi…

Combien de députés seront cette fois-ci dans l’hémicycle alors que la campagne pour les élections régionales va reprendre dès ce week-end ?

Du début à la fin de son processus législatif, Marisol Touraine aura usé de tous les subterfuges et de tous les stratagèmes pour faire passer « SA » loi….

sans concertation, sans étude d’impact, bafouant les règles les plus élémentaires de la démocratie et du dialogue social….

HONTEUX !!



MINUTE DE SILENCE

Minute de silence 160116

Merci de respecter et de partager ce moment de recueillement en hommage aux victimes des actes ignobles

qui se sont produits le vendredi 13 novembre à Paris.



ÉTAT D’URGENCE : COMMUNIQUÉ DE LA CONFÉDÉRATION DES BURALISTES

ÉTAT D’URGENCE : COMMUNIQUÉ DE LA CONFÉDÉRATION DES BURALISTES  dans ACTUALITE SYNDICALE

« Les buralistes, leurs clients et la Confédération partagent une même émotion devant les terribles attentats qui ont frappé Paris et le cœur de tous les Français.

L’heure est à la solidarité avec les proches des victimes, au courage citoyen et à l’unité nationale : ce sont des valeurs portées par la proximité.

Les manifestations prévues ce lundi 16 novembre sont reportées. Il y a d’autres priorités.

A notre façon, par notre présence dans nos établissements, nous aidons notre pays à traverser cette épreuve. »

Pascal Montredon et les élus de la Confédération



La commision des affaires sociales réintroduit le paquet neutre

Afficher l'image d'origine

Sans réelle surprise, la Commission des Affaires sociales de l’Assemblée Nationale a réintroduit les mesures anti tabac votées en première lecture le 3 avril dernier par une petite poignée de députés et que le Sénat avaient supprimé à une très large majorité le 22 juillet à savoir:

 - Le paquet neutre ( cigarettes, tabac à rouler et papiers à rouler )

 - L’interdiction des capsules mentholées          

 - l’obligation de demander au client la preuve de sa majorité ;

 - le flicage de la profession par la police municipale et les gardes champêtres ;

 - la publication obligatoire des dépenses de communication pour les fabricants et les organisations professionnelles (donc la Confédération et les chambres syndicales…) ;

En l’absence de Marisol Touraine, 25 députés membres de la commission ( sur les 73 inscrits ) ont débattu souvent de manière houleuse sur ces différents aspects de cette loi.

Sous la houlette d’une présidente de séance Catherine LEMORTON, remontée et presque nonchalante, le groupe socialiste et son président Bruno le Roux ont exercé une énorme pression en faisant cosigner l’amendement de rétablissement du paquet neutre, par de nombreux parlementaires membres de la commission, y compris certains qui nous avaient affirmé qu’ils nous soutenaient…

Michèle Delaunay a monopolisé longuement la parole en minimisant notamment nos chiffres sur les disparitions de buralistes ( chiffres des douanes ).

Frédéric Barbier s’est retrouvé marginalisé par ses propres collègues socialistes.

Dans ce contexte, plusieurs parlementaires de l’opposition ont bien tenu leur rôle. Mais le rapport de force numérique est resté en faveur de la majorité.

Et maintenant ?

Tout reste jouable car ce ne sont pas 25 députés qui devront se prononcer la semaine prochaine à partir de lundi mais bel et bien l’ensemble des 577 députés !!

Dès lors, il est primordial que les 577 députés soient contactés…un par un.

C’est le travail qu’entreprennent depuis une semaine l’ensemble des chambres syndicales de France.

Nous devons les mettre devant leurs responsabilités politiques….

Il faut qu’ils assument la semaine prochaine lors du vote en séance plénière comme pour les proches élections !!!

S’ils veulent effectivement nous faire disparaître, ils n’auront pas le dernier mot !!

On ne lâchera rien !!

Soyez prêts à toute éventualité car on ira jusqu’au bout !!

Afficher l'image d'origine



12

Sur la route de Lawspet |
"Cercle de l'Amit... |
UNACITA-ISTRES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | COS toujours...
| livr'ados
| Association des Personnes O...