Un protocole signé et bien venu

Résultat de recherche d'images pour "confédération des buralistes"

La Confédération des buralistes vient de diffuser un communiqué de presse que nous reproduisons intégralement . 

« Gérald Darmanin, Ministre de l’Action et des Comptes publics, et Philippe Coy, nouveau Président de la Confédération des buralistes, ont signé ce jour un protocole d’accord pour la période 2018-2021.

Deux autres accords ont également été signés entre les buralistes et leurs partenaires, l’un avec la Française des Jeux et le second, avec Logista, en charge de la logistique du tabac. Les mesures inscrites dans ces accords ont trois objectifs : transformer, accompagner et renforcer la profession.

Un protocole avec l’État pour la transformation du réseau, ainsi que deux accords : avec la FDJ (Française des Jeux) et Logista.

•• Avec l’État :

. un protocole pour accompagner la transition des buralistes vers un nouveau commerce de proximité, moins dépendant du tabac.
. des mesures transitoires pour répondre aux difficultés des buralistes liées à la hausse du prix du tabac (paquet à 10 euros en 2020).
. un engagement responsable des buralistes pour accompagner les clients vers le vapotage et leur participation active au « mois sans tabac ».

Avec la FDJ : un accord associant plus étroitement les détaillants au développement commercial de l’opérateur de jeux, intégrant une évolution de leur rémunération.

« En négociant avec l’ensemble des parties prenantes – « État, FDJ et Logista – nous avons travaillé de façon innovante, à 360° » indique Philippe Coy, qui ajoute « Le protocole avec l’État doit permettre la transformation profonde et durable de notre métier, tout en accompagnant ponctuellement les buralistes face au choc représenté par le passage du prix du paquet de cigarettes à 10 euros d’ici 2020, dont un euro de plus dès le mois de mars de cette année. Il s’agit de construire un nouveau modèle de commerce pour les buralistes, répondant aux nouveaux besoins de proximité des Français. »

« De plus, les buralistes s’engagent aujourd’hui dans une démarche inédite et résolument responsable pour accompagner la politique de santé publique sur le tabac et souhaitent ainsi être associés à l’opération « le Mois Sans Tabac ». Dès le mois de mars, dans tout le réseau, nous accompagnerons nos clients fumeurs, se posant légitimement des questions, vers les produits du vapotage » a conclu Philippe Coy.

L’ESSENTIEL DES ACCORDS SIGNÉS PAR LES BURALISTES

Des mesures de long terme pour accompagner la transformation du métier de buraliste vers un nouveau commerce de proximité, moderne et répondant aux besoins locaux.

•• Avec l’État :

création d’un Fonds de transformation doté de 20 millions annuels sur la durée du protocole. Il accompagnera la conception, la préparation et la mise en œuvre opérationnelle de la transformation, au niveau national et auprès de chaque point de vente. Ce Fonds va permettre l’élaboration d’un projet commun et modulaire pour le réseau, intégrant à la fois une nouvelle identité, une logique multi-activité, des partenariats avec l’économie locale, la digitalisation ou encore des démarches RSE (efficience énergétique, démarches écoresponsables, etc.).

engagement des buralistes dans la lutte contre le tabagisme, avec association du réseau à des opérations de prévention telles que le « Mois Sans Tabac ».

•• Avec la FDJ :

L’accord avec la FDJ s’inscrit quant à lui dans une volonté commune de développement entre l’opérateur et le premier réseau distributeur de jeux en France, avec :
. une augmentation de la rémunération des détaillants par segments sur les jeux de grattage et tirage ainsi qu’une modulation de leur commission sur les paris sportifs
. la suppression des loyers sur les mobiliers de présentation des jeux de la FDJ
. une rémunération du réseau sur certaines actions promotionnelles.

Des mesures transitoires pour accompagner la profession face au choc du paquet à 10 euros

•• Avec l’État :

création d’une remise transitoire trimestrielle visant à soutenir l’activité des buralistes dont les livraisons de tabac en valeur auraient lourdement chuté de plus de 15 % sur un trimestre (comparé au même trimestre l’année précédente). Cette remise transitoire est de 0,8 % du montant des livraisons de tabac du trimestre de l’année.

parallèlement, l’État veillera à la mise en place de plans de règlements et d’échelonnements des dettes sociales et fiscales, adaptés aux situations exceptionnelles auxquelles peuvent être confrontés certains buralistes.

Intensification de la lutte contre les marchés parallèles du tabac avec :
. une action européenne de l’État en matière d’harmonisation de la fiscalité sur les produits du tabac et visant à diminuer la quantité de tabac pouvant être transportée d’un pays à l’autre ;
. une action sur le territoire national telle que prévue au Plan Tabac, associant l’ensemble des forces de l’ordre, renforçant les peines et sensibilisant les acteurs de l’Internet et les transporteurs.

•• Avec Logista :

Parallèlement, l’accord avec Logista s’inscrit dans la volonté de soutenir le réseau, en donnant de l’air aux trésoreries des entreprises confrontées aux conséquences de la hausse des prix du tabac.

Il prévoit :
. une hausse de 10 points du crédit de stock alloué aux buralistes, pour ceux réalisant des commandes tabac inférieures à 500 000 euros annuelles (un tiers de la profession)
. la mise en place d’un paiement à J+2 des commandes tabac (actuellement J+1).

Des mesures pour renforcer l’équilibre du réseau avec un effort particulier pour les plus fragiles et pour le maintien d’activités dans les zones en difficultés

•• Avec l’État :

Le protocole d’accord reprend les bases de l’accord signé le 15 novembre 2016 entre la Confédération des buralistes et l’État (Protocole d’accord sur la modernisation du réseau des buralistes).

Il renforce la Prime de diversification des activités qui est portée à 2500 euros (contre 2000 euros actuellement). Elle cible les buralistes installés dans des communes de moins de 3 500 habitants, dans des quartiers prioritaires, ainsi que dans les départements frontaliers et en difficulté, dont le montant des livraisons tabac est inférieur à 300 000 euros.

Pour en bénéficier, le buraliste doit proposer au moins 5 services de proximité à la population. Elle est portée à 3000 euros si le buraliste a touché la remise transitoire sur une année.

Par ailleurs, le dispositif existant de remise compensatoire, est ouvert aux buralistes ayant pris leurs fonctions jusqu’au 31 décembre 2017 et l’indemnité de fin d’activité est rendue accessible aux départements frontaliers.

Le détail du protocole ci-dessous:

fichier pdf Protocole_2018-2021

Changement de prix au 2 janvier 2018

Résultat de recherche d'images pour "prix du tabac"

Veuillez trouver ci-dessous la liste des prix du tabac au 2 janvier 2018 paru au Journal officiel le 16 décembre 2017:

http://www.lemondedutabac.com/wp-content/uploads/Prix-de-vente.pdf

Ce n’est pas un changement de prix de l’ensemble des références mais uniquement un ajustement ( ou un positionnement  ) de certains fabricants en amont de la hausse prévue en mars prochain.

En voici certaines évolutions, à la baisse comme à la hausse:

Cigarettes

• Camel, Winston, Benson, Elixyr, Austin : moins 20 centimes
• Lucky Strike, Pall Mall, Rothmans : plus 10 centimes
• Chesterfield : plus ou moins 20 centimes en fonction des références
• L& M : plus 40 centimes sur certaines références.

Tabac à rouler

• gammes Philip Morris et Marlboro baissent : moins 20 centimes les 30 grammes
• les seaux de News baissent
• la gamme « Camel spécial tube » augmente
• apparition de nouvelles références avec grammages différents chez Camel, Marlboro et Gauloises.

Cigarillos

• des augmentations dans la gamme Agio.

DERNIERE MINUTE:

Il y aura bien une déclaration de stock concernant ces changements de prix au 2 janvier.

Pour la 1ère fois, celle-ci se fera sous forme dématérialisée.

La procédure et le fonctionnement détaillés nous seront précisés en début de semaine prochaine (mardi 26 ou mercredi 27/12).

Surveillez vos messageries ou le site www.maisondesburalistes.fr.

Liste des prix au 13 novembre 2017

1ère valse des prix du tabac dès le 13 novembre

Image associée

Suite à l’arrêté d’augmentation du minimum de perception publié en septembre dernier, une hausse globale des prix du tabac aura lieu le 13 novembre prochain. ( comme nous l’évoquions dans un article du 2 septembre dernier ).

L’arrêté d’homologation des prix est prévu pour le 5 novembre prochain.

Nous n’en connaissons pas la teneur compte tenu de la faculté des fabricants à absorber toute ou partie de la hausse des taxes.

Elle devrait toutefois être comprise, selon nos estimations, entre 50 et 70 centimes d’€uros pour un paquet de 20 cigarettes…selon les références

Comme toute augmentation, une déclaration de stock devra être effectuée…même si les contraintes techniques paraissent courtes…

Droit de vie ou de mort sur le dernier commerce de proximité

Image associée

Ce n’est pas une hausse du prix du tabac qui nous est désormais annoncée mais bel et bien 6 hausses successives en 2 ans.

- Novembre 2017: Hausse du minimum de perception de 6.50 à 7.33 € sur le paquet de 20 cigarettes ( seuil en principe sous lequel il ne peut être vendu )

- Novembre 2017: Hausse du minimum de perception de 8.30 à 8.72 € pour le tabac à rouler ( + alignement de la fiscalité du tabac à rouler sur celle des cigarettes )

- 1er mars 2018: Augmentation de 1 €uro de l’ensemble des prix

- 2019: 2 hausses de 0.50 €

- 2020: 2 hausses de 050 €

C’est véritablement un cataclysme qui risque de s’abattre sur le 1er réseau de commerce de proximité en France.

Un cataclysme pire que 2003 où suite aux fortes hausses successives, le réseau des buralistes a perdu en quelques années plus de 6000 buralistes ( le plus souvent frontaliers ), conséquence du développement des marchés parallèles passées de 2% à plus de 28%.

Comme nous cessons de le dire, ce n’est pas en supprimant les buralistes que l’on réduit le tabagisme !!

On ne fait que déplacer le problème sans le régler et ce, depuis plus de 20 ans.

On veut des résultats chiffrés mais uniquement sur les chiffres officiels des ventes ( à savoir les nôtres, réseau officiel ! )…

C’est un pansement sur une jambe de bois !!!

Quand on est dans la vraie vie et que l’on a pas des oeillères, on s’en rend facilement compte, ne serait ce qu’en se rendant de l’autre côté des frontières, sur internet, sur les réseaux sociaux, dans les rues où se pratiquent ouvertement les ventes à la sauvette !

Nous irons à Paris le mercredi 4 octobre prochain crier notre ire devant le ministère de la Santé mais également devant l’Assemblée Nationale car :

« Messieurs les parlementaires,

Vous, élus de terrain,

Vous êtes notre seule bouée de sauvetage face à cette politique de santé publique en trompe l’oeil…

En votre âme et conscience, vous serez amenés à voter prochainement la plupart de ces mesures.

Soit vous les acceptez et vous condamnerez à la fermeture un grand nombre de petits commerces de proximité,

Soit vous les refusez et vous préserverez ces derniers lieux de vie et de convivialité dans bon nombre de communes et quartiers.

Vous aurez droit de vie ou de mort sur notre réseau…

Le choix vous en revient..

En toute connaissance de cause.

Le mercredi 4 Octobre 2017, nous serons devant l’Assemblée Nationale pour vous le rappeler. »

L’image contient peut-être : texte et plein air

Manifestation contre le paquet à 10 € le 4 Octobre 2017 à Paris

Résultat de recherche d'images pour "buralistes ministère de la santé publique paris"

Il va encore une fois falloir monter au créneau pour dénoncer cette supposée politique de santé publique qui, depuis 25 ans, n’a eu aucun résultat sur la réduction du tabagisme en France.

Le nouveau gouvernement, qui se dit pourtant pragmatique, continue dans la même lignée….sans concertation…sans tenir compte de l’envolée des marchés parallèles et de la distorsion de prix existant entre nos pays frontaliers.

Un paquet de cigarettes à 10€ dans 3 ans ! Une hérésie !

Et pourtant tout le monde reconnait, comme le paquet neutre, que les effets en seront limités…

Les médias en ont fait leur chou gras tout cette été…par des reportages multiples à toutes les frontières….

La seule conséquence que nous connaissons déjà et malheureusement, elle est envers le réseau des buralistes qui va voir partir ces clients dans les réseaux mafieux, sur internet ou aux frontières.

Alors oui, les ventes officielles chez les buralistes vont s’effondrer de 30 à 50%….

Mais déjà, les réseaux mafieux en rigolent déjà….Les boutiques vendant du tabac de l’autre côté des frontières se frottent les mains….

Les pages et groupes Facebook fleurissent en proposant de la livraison à domicile…Les vendeurs à la sauvette font la fête…..

Car, selon nos estimations, en 2020, avec un paquet à 10€, les achats de tabac hors réseau avoisineraient les 65% ( contre 28% actuellement ).

Vous lisez bien: 65%….65% de marchés parallèles !!

C’est pourquoi, le 4 Octobre 2017, nous serons à Paris pour dénoncer cette absurdité à vouloir poursuivre cette même politique de gribouille et en véritable trompe l’ oeil.

« Chacun est aveugle dans ses intérêts », n’est ce pas !

Le 4 octobre, nous irons devant le Ministère de la Santé pour crier notre colère et notre amertume.

Le 4 octobre, nous irons aussi devant l’Assemblée Nationale car il faut que les députés soient conscients de ce qu’ils seront en train de voter et les mettre devant leurs responsabilités d’élus de terrain.

Toutes les modalités quant à l’organisation de ce déplacement vous parviendra prochainement.

RTL provoque le buzz avec de faux chiffres !!!

Résultat de recherche d'images pour "fausses infos rtl"

RTL l’annonce ce matin: « Le paquet neutre n’a pas eu d’effet…Pire, les ventes de tabac ont évolué de 9% sur le 1er semestre 2017″

Information reprise par tous les médias à grand coup d’interviews….et de rebond sur la fameuse annonce de l’ augmentation des prix des cigarettes à 10 €uros

Même NOTRE ministre, Gérard Darmanin y va de sa tirade…

Sauf que ces chiffres sont FAUX !! ARCHI FAUX !!

Et notre ministre de tutelle devrait normalement le savoir, non ? Ces chiffres émanent des Douanes et sont sur son bureau !!!

Officiellement, les ventes de cigarettes sur le 1er semestre ont certes évolué mais de seulement + 0.9% !! Et non 9% !!

En contrepartie, les ventes de tabac à rouler se sont effondrées de 2.1% !!!

A qui peut donc profiter cette désinformation à grands renforts de chiffres pourtant facilement vérifiables auprès des Douanes, de Logista voir de la Confédération ?

Aux Pro paquets à 10€, aux associations anti-tabac, au ministère de la Santé en personne ?

On peut objectivement se demander d’où peut provenir une information aussi saugrenue !!

Nous n’avons guère  l’habitude de tomber dans la théorie du complot.

Mais fort est de constater ,en l’état, que tout cela semble être très bien orchestrée et ressemble à de la pure manipulation ( ou préparation ) de l’opinion publique….

A moins qu’il y ait un démenti !!!

Mais cela est loin d’être sûr !!!

Quand va t’on ouvrir les yeux ?

Résultat de recherche d'images pour "politique anti tabac"

L’opération radars menée dans la nuit du 20 au 21 juillet a eu un énorme retentissement médiatique tant au niveau local que national.

En interpellant l’opinion publique….et bien sûr les politiques, nous avons lancé une première alerte à ce qui serait un non sens…un paquet à 10 €uros

Certes nous comprenons l’impétueuse nécessité de faire baisser le tabagisme en France.

Nous sommes même prêts à nous y associer…

Nous avons fait et faisons des propositions en ce sens ( Développement de la cigarette électronique, vente de substituts nicotiniques, mise en place de flyers de prévention….par exemple )

Toutefois, il faut se rendre à l’évidence que l’accumulation de mesures anti-tabac mises en place depuis la loi Veil de 1976 n’ont que peu servi à améliorer la baisse du tabagisme en France.

En 1990, le paquet de cigarettes étaient vendu à 1,50 €uros et le réseau des buralistes en vendait 95 milliards d’unités par an

En 2015, 25 ans plus tard, le prix du paquet est passé à 7 €uros et les buralistes en vendent 44 milliards d’unités.

Toutes ces mesures accumulées ( interdiction de la publicité, de la vente aux mineurs, de fumer dans les lieux publics, photos chocs, paquets neutres, etc etc….) ont donc bien eu un effet sur les ventes officielles dans le réseau des buralistes.

Sauf que, bizarrement, la prévalence tabagique n’a pas que peu diminué durant ce laps de temps.

Les buralistes, seuls commerçants habilités à vendre du tabac en France, ont vu leurs ventes de cigarettes divisé par 2 et leur nombre passé de 37000 à 25000.

Reste un élément notoire qui lui est constamment passé sous silence par nos gouvernements successifs…

Il s’agit bien sûr du marché parallèle sous toutes ses composantes ( ventes transfrontalières, contrebande, contrefaçons et ventes sur internet ).

Passé d’un niveau quasiment nul en 1990 à un impressionnant 28,1% en 2016, ce phénomène contrebalance les chiffres des ventes et va évidemment à l’encontre de toutes les mesures anti tabagisme menées depuis 40 ans.

Tous ces chiffres, toutes ces données officielles, émanent de l’OFDT et des Douanes qui, de surcroît, se retrouvent confronter ( avec des moyens en diminution ) à lutter contre un trafic exponentiel.

Résultat: La France est donc devenue la championne d’Europe toutes catégories du marché parallèle.

Tout cela au détriment des finances publiques ( 3 milliards de pertes de rentrées fiscales par an ), de la pérennité du réseau des buralistes et de la santé publique.

Quand va t’on comprendre ? Quand va t’on enfin ouvrir les yeux ? Quand va t’on agir intelligemment pour que tous ( finances, santé et réseau des buralistes) s’y retrouvent ?

Il est évidemment plus facile de s’attaquer aux consommateurs adultes responsables et aux buralistes ( réseau officiel devant appliquer scrupuleusement les règles qui lui sont imposées ) plutôt que de prendre des mesures d’information, de prévention qui, certes, n’ont pas d’effets immédiats, mais offre un gage efficace sur l’avenir.

Au lieu de prendre des exemples comme l’Australie ou la Grande Bretagne qui n’ont pas de frontières terrestres avec d’autres pays, il serait bon de s’enquérir d’exemples plus proches et plus comparables….comme l’Allemagne par exemple.

Voilà un pays entouré de frontières, où le prix du tabac y est moins cher qu’en France, où la publicité est toujours autorisée ( même dans la rue et aux cinémas ), où le tabac est accessible dans tout type de commerces, où les paquets ne sont pas neutres mais surtout où la prévalence tabagique est en baisse continue notamment chez les jeunes.

Pourquoi une telle « réussite » ? Au lieu de faire une politique répressive, punitive et fiscaliste, l’Allemagne a préféré une politique d’accompagnement: information, éducation et prévention.

Il serait temps de s’inspirer de ce qui marche vraiment et d’ apprendre de nos cousins germains.

Résultat de recherche d'images pour "ouvrir les yeux"

Après les effets d’annonces, un chiffrage aléatoire…

Image associée

Après l’annonce du projet de paquet de cigarettes à 10 €uros, c’est l’heure de faire les comptes.

Dans les projets de recettes pour 2018, il est annoncé une hausse des rentrées fiscales liées au tabac de quelques 500 millions d’€uros.

D’où peut bien sortir ce chiffre de 500 millions d’€uros ? De la cuisse de Jupiter ?

Comment peut-on interpréter cette recette escomptée ?

Avec un volume constant des ventes et une hausse légère de la fiscalité ?  Mais combien ?

Avec un volume des ventes en baisse et une forte hausse de la fiscalité ?  Mais combien ?

Tout cela sans pouvoir évaluer l’impact sur l’évolution des marchés parallèles….

Il faut également rappeler que les prix du tabac restent libres et à la discrétion des fabricants de tabacs et ce, malgré les diverses taxes, minimum de perception et droit d’accises s’y rattachant.

A moins de lire dans le marc de café ou d’avoir une boule de cristal, ce chiffrage paraît pour le moins hypothétique.

  De plus, cela semble aller à l’encontre d’une véritable politique de santé publique.

A moins que l’objectif « caché » ne soit évidemment pas celui escompté mais bel et bien de continuer à renflouer les caisses en faisant fi de toute politique de santé publique.

En toute état de cause, vouloir gagner plus sur un produit que l’on veut moins vendre, cela paraît pour le moins antinomique !!!

http://www.lemondedutabac.com/wp-content/uploads/Fiscalite-Prox.jpeg

Les effets d’annonce d’un paquet à 10 €uros…

Résultat de recherche d'images pour "paquet à 10 euros"

Evoqué à mots couverts par le candidat MACRON, le paquet de cigarettes à 10 €uros est devenu LE principal sujet que tout le monde, médias y compris,  a retenu du discours de politique générale du 1er ministre Edouard Philippe.

Soyons objectifs: On a également retenu la refonte du bac et l’obligation de 8 nouveaux vaccins.

Voilà bien 3 mesures essentielles qui vont préoccuper nos politiques pendant les 5 ans à venir.

Aucune annonce sur le chômage, l’emploi, la sécurité, la relance économique….

Mais là n’est pas l’essentiel….A priori, nous n’avons pas les mêmes priorités…

L’effet d’annonce d’un paquet à 10 €uros nous replonge dans un certain « amateurisme » que nous avions connu lors du précédent quinquennat.

A cet amateurisme s’ajoute l’improvisation totale: Pas d’agenda précis, pas de consultation, pas d’objectifs chiffrés…

Juste un effet d’annonce ???

En tout état de cause, ce « bel » effet d’annonce a été reçu 5/5 par:

- les buralistes qui, las de s’entendre dire par les candidats aux différentes élections, qu’ils sont un maillon essentiel dans le paysage urbain et rural, qu’il faut impérativement les préserver, vont devoir s’accrocher à leur tiroir caisse en observant les chiffres insensés et grandissant du marché parallèle.

- les médias qui, à défaut de parler des vraies préoccupations premières des français ( chômage, pouvoir d’achat, insécurité, emploi ) ont un os à ronger pour quelques semaines

- les consommateurs qui, en préparant leurs bagages pour leur prochaines destinations estivales, ont déjà prévu de faire le plein avant de rentrer

- les trafiquants qui ont déjà contacté leurs fournisseurs « agréés » pour ne pas tomber en rupture de stocks

- Les réseaux mafieux et terroriste qui sont évidemment en alerte sur toute nouvelle opportunité….le cours du tabac français augmente à Barbès: il est temps d’investir….

- les primo ou pas encore délinquants qui projettent déjà de se lancer dans ce trafic florissant qui rapportera bien plus que le trafic de cannabis….Et cerise sur le gâteau sans aucun risque.

Cela s’appelle de la communication….improvisée et amateure…mais de la communication quand même !!!

Une simple image ( ci-dessous) peut pourtant suffire à raisonner utilement…Juste un peu de bon sens !!

image_20170707_122418 (002)

12345...10

Sur la route de Lawspet |
"Cercle de l'Amit... |
UNACITA-ISTRES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | COS toujours...
| livr'ados
| Association des Personnes O...